Semaine de pression pour l’abandon de l’Accord UE-Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) : 2 – 9 novembre 2020

dimanche 1er novembre 2020, par Collectif

L’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les pays du Mercosur est loin d’être enterré : les ministres du commerce des États-membres de l’UE, qui se réunissent ce lundi 9 novembre, ne veulent pas « jeter à la poubelle 10 ans de travail » et tentent de sauver un accord pourtant profondément rejeté par l’opinion publique. Les organisations de la société civile européenne et du Mercosur organisent une « semaine de pression » du 2 au 9 novembre pour exiger l’abandon pur et simple de ce projet d’accord et affirmer que de simples modifications cosmétiques ne sauraient être acceptées : le temps est venu de revoir en profondeur la politique commerciale européenne.

Le collectif national Stop CETA – Mercosur appelle Emmanuel Macron et le gouvernement français à faire à Bruxelles ce qui a été promis à Paris : « stopper net » le processus de négociation en assumant le rapport de force nécessaire avec les autres États membres et la Commission européenne. Ce projet d’accord doit être abandonné et non modifié à la marge comme s’y emploient la Commission et plusieurs ministres du commerce. La France dit vouloir s’assurer que ce type d’accords inclut des mesures contre la déforestation et pour le développement durable. Mais cela ne peut pas passer par de simples modifications cosmétiques d’un projet d’accord avec le Mercosur "voitures contre bétail" qui contribue à aggraver approfondir une mondialisation insoutenable, au détriment des populations, de leurs droits, et de la planète.

Lors de cette semaine de pression (2-9 novembre), en amont d’une réunion des ministres des affaires étrangères et/ou du commerce, les adhérents, sympathisants et groupes locaux de nos organisations sont notamment invités à :

  • relayer et participer activement à l’outil d’interpellation en ligne demandant à Emmanuel Macron, et aux ministres Jean-Yves Le Drian, Franck Riester, Clément Beaune et Julien Denormandie d’exiger l’abandon de l’accord à Bruxelles et de refuser des modifications cosmétiques qui ne changeraient pas la nature de l’accord ;

Un travail de sensibilisation et d’interpellation via les réseaux sociaux (#StopEUMercosur) sera également organisé les 6 et 9 novembre.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org