Nouvelle initiative! Découvrez 👉 l'Observatoire de la justice fiscale 🔭

La Méditerranée face aux assauts de la mondialisation néolibérale : l’urgence de la résistance

mercredi 18 juin 2008, par Attac France

Le Partenariat euro-méditerranéen, encore appelé processus de Barcelone, est fondé sur un déséquilibre flagrant dans les relations entre l’Europe et les pays du pourtour sud et est de la Méditerranée. La promotion du libre-échange et le contrôle des migrations accaparent l’essentiel des préoccupations de l’Union européenne. Loin de favoriser la démocratie, pour mener à bien le projet néolibéral, l’UE soutient les régimes les plus autoritaires et répressifs, et ferme les yeux sur la violation permanente par Israël des droits des Palestiniens. Si, aujourd’hui, le processus de Barcelone est intégré dans la politique européenne de voisinage (PEV), la zone méditerranéenne n’a pas perdu de son importance géostratégique. Certes, les approvisionnements en hydro-carbures ne passent plus seule-ment par là, mais la Méditerranée reste une base arrière pour les interventions américaines au Moyen-Orient. La mise en place de l’agence Frontex pour contrôler les frontières au nom de la lutte contre le terrorisme et contre l’immigration clandestine, la multiplication des centres de rétention criminalisant les migrants transforment la Méditerranée en barrière de plus en plus difficile à franchir du sud vers le nord pour les personnes – tandis que toute entrave à la circulation des marchandises et des capitaux est levée. La poursuite de la politique coloniale israélienne, les bombardements massifs du Liban durant l’été 2006 et la négation renouvelée du droit à l’existence d’un État palestinien signent l’échec du projet de faire de la Méditerranée la « zone de paix et de prospérité » annoncée à Barcelone en 1995. La militarisation de la mondialisation est évidente en Méditerranée et au Moyen-Orient. La guerre à outrance contre le peuple palestinien est une menace permanente pour la paix dans la région. La lutte contre la guerre, contre l’occupation américaine en Irak, contre l’expansionnisme colonial de l’État d’Israël est un combat central pour le mouvement altermondialiste. La Méditerranée du processus de Barcelone n’est pas la nôtre. Notre Méditerranée ne peut être que celle des mouvements sociaux qui se mobilisent dans la lutte contre le néolibéralisme et la guerre, celle des luttes communes pour les droits politiques, économiques, sociaux et culturels, une Méditerranée solidaire, respectueuse des hommes et des femmes et de leur environnement.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org