Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : des promesses néolibérales à la réalité...

mardi 6 novembre 2007, par Attac France

Le président de la République et son gouvernement promettent d’atteindre l’égalité salariale hommes-femmes dès 2009. Ils reprennent en cela les exigences posées dans la loi de 2006, mais cet intérêt pour la cause des femmes ne fait que rendre plus évidents les retards pris en dépit des lois votées. À l’échelle internationale comme européenne, les mêmes politiques néolibérales sont à l’œuvre. La France n’est pas à part. Les attaques vont bon train, remettant en cause les acquis sociaux, comme l’ont clairement montré les premiers mois de ce gouvernement : établissement de franchises médicales, attaques contre les régimes de retraite et le droit du travail, suppressions massives de postes dans l’Éducation nationale, restrictions du regroupement familial… Pour les femmes, dont l’activité professionnelle se heurte en permanence aux carences des services publics, notamment de la petite enfance, ce contexte pèse lourd. Il est incontestable que la situation des femmes a largement progressé dans les dernières décennies sous l’effet des mouvements féministes, et les politiques néolibérales ne parviennent pas à inverser cette évolution. Mais ces dernières sont un facteur de développement de nouvelles formes d’inégalité entre hommes et femmes, et entre les femmes elles-mêmes.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org