Climat : business as usual

mardi 30 juin 2015, par Attac France

En 25 ans de négociations sur le réchauffement climatique, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 60 % et devraient s’accroître encore très sensiblement au cours des prochaines années. Ce n’est pas un accident. Cette tendance exprime au contraire le décalage entre, d’un côté, la réalité de la globalisation économique et financière, qui concourt à une exploitation sans limite des ressources d’énergies fossiles et, de l’autre, des politiques et négociations climatiques qui esquivent ces enjeux.

« TAFTA ou climat, il faut choisir ! », disons-nous. La formule n’est pas seulement un slogan. Elle condense l’un des nœuds fondamentaux de la crise climatique. A nous de faire en sorte, par nos mobilisations et analyses, que les causes profondes du dérèglement climatique ne soient plus éludées. Stopper le TAFTA… et son monde, voilà qui serait une immense victoire pour le climat et la transition écologique.

P.-S.

Cet article a été publié dans le numéro 102 de Lignes d’Attac.

Pour vous abonner à Lignes d’Attac, le journal de l’association Attac, vous pouvez vous rendre sur cette page : Abonnez-vous au journal Lignes d’Attac.

Document réalisé avec le soutien de la Région Île-de-France