Notre-Dame-des-Landes : la lutte pour les communs continue !

jeudi 17 janvier 2019, par Attac France

Un an déjà de poursuite de la lutte !
Attac a salué en janvier 2018 la formidable victoire collective qu’a représenté l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, après plusieurs décennies de lutte menée opiniâtrement par une région entière d’une part (paysans, voisins, Acipa, associations, syndicats, partis politiques, naturalistes, élus, experts) et, d’autre part, par les nouveaux habitants dits « zadistes » venus sur la zone pour la défendre contre le bétonnage, par l’occupation, soutenus par 200 « collectifs NDDL ». Attac44, puis Attac France, ont affirmé très vite leur soutien sans faille.

Ce combat exemplaire a entraîné dans un tsunami inattendu de réflexions et d’actions les « composantes » du mouvement, à travers l’organisation et animation des réseaux GPII, les réflexions sur l’aménagement du territoire, la dénonciation des mensonges d’état, celle des partenariats publics/privés, celles des pieuvres telles que Vinci. Des échanges et vécus (souvent rugueux) sur la diversité des tactiques face à la violence d’État ont alimenté les évolutions. Partage de savoirs, d’expériences, échange non marchand (non-marché, prix libre), approvisionnement des luttes locales et des squats ont concrétisé la solidarité. Et toujours en fil rouge, le soin du bocage, de ses mares, de ses haies et de ses zones boisées, de toute sa biodiversité en fait, moyen de la lutte contre le réchauffement climatique… Comment DéfendreHabiter un bocage vivant, à préserver ? Tout ceci a donné vie et chair à une pratique des communs sortant des rêveries ou des vœux pieux pour devenir réalité. C’était inacceptable pour l’ordre néo-libéral !

Après l’annonce de l’abandon, un pouvoir revanchard a voulu écraser la zad. D’où son exigence immédiate d’un retour à « l’état de droit » et son refus obsessionnel de tous projets collectifs sur la zone. Pas de nouveau Larzac ! 2500 gardes mobiles pour attaquer la zone ! Une défense pied à pied s’est développée sur le terrain.

Vu l’évolution de la situation, un fonds de dotation (https://encommun.eco/) a été créé cet automne pour acquérir la propriété collective des terres agricoles, bâtis, forêts … afin d’en garantir un usage conforme aux valeurs de la zad, et de pérenniser tout ce que « la zad » représentait de novateur et de porteur d’espoir.

Ce fonds a besoin d’être abondé très vite, pour qu’il puisse se positionner comme acquéreur dès les mises en vente. Attac relaie l’appel à fonds auprès de tous ses adhérents et de ses membres fondateurs et invite ces derniers à faire de même.

La construction et la défense des communs se poursuivront en outre à travers les fêtes, les rassemblements, les chantiers collectifs...

Attac partagera avec tous ses acteurs cette autre phase de l’aventure qui démarre.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org