Face aux dérives austéritaires, construire une Europe solidaire

La construction européenne a contribué à la libéralisation des économies européennes et la mise en place d’un marché commun... sans prévoir aucune harmonisation sociale ou fiscale. Dès lors, le libre-échange et la concurrence ont mis en place les conditions d’un dumping social et fiscal entre les États européens.

Pour de nombreux Européens, la construction européenne apparaît désormais davantage comme un facteur de confiscation démocratique et de reculs sociaux, à mesure que les institutions européennes promeuvent des politiques néolibérales contre la volonté des peuples européens. Dans de nombreux pays européens, les mouvements sociaux s’opposent à la logique de profit qui semble désormais inscrite au cœur du projet européen, en mettant en avant une autre idée de l’Europe, solidaire, écologique, démocratique…, à laquelle Attac à vocation de contribuer.

Articles correspondants