Lettre ouverte appelant à des règles pour protéger l’intégrité des décisions en matière de climat des intérêts du secteur privé.

vendredi 22 novembre 2013, par Attac France, Collectif

Varsovie, 21 novembre 2013

Monsieur le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, Madame la secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres,

Nous vous écrivons au nom de nombreuses organisations de la société civile, groupes et mouvements sociaux, profondément préoccupés par le sort du climat. Les conséquences dévastatrices du super-typhon Yolanda constituent le dernier rappel en date du coût de l’inaction et de l’urgence de la tâche à accomplir.

Pourtant, la 19e Conférence des Parties (COP19) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), accueillie cette année par le gouvernement polonais à Varsovie, a pris des mesures nuisibles sans précédent en accueillant à bras ouverts ces mêmes entreprises qui tirent profit de fortes émissions de gaz à effets de serre tout en menant un lobbying très actif contre toute action efficace et juste en matière de climat. La COP19 de Varsovie a des «  partenaires  » officiels privés issus de l’industrie des énergies fossiles et des grands pollueurs de la planète comme PGE, Alstom, LOTOS, ArcelorMittal, BMW, General Motors et Emirates Airlines. Il faut y ajouter un grand nombre d’évènements parallèles du secteur privé et un accès exclusif aux négociateurs qui leur a été garanti lors de la pré-COP d’octobre et qui leur était exclusivement réservée. De plus, le Ministère de l’Economie du gouvernement polonais s’est associé à l’Association mondiale de charbon – un groupe de pression charbonnier – pour organiser en parallèle un « Sommet international sur le charbon et le climat  », présentant à tort le charbon comme un élément central de la solution en matière de changement climatique et de développement. Enfin, le secrétariat de la CCNUCC a donné l’impression de valider l’agenda des lobbies du charbon en permettant à Christiana Figueres d’intervenir lors de ce sommet, en dépit des appels provenant des groupes de jeunes et des ONG reconnus par l’ONU de ne pas y assister.

Sont en jeu à la fois le climat et l’intégrité de la CCNUCC comme processus multilatéral de lutte contre le changement climatique. Par conséquent, il est urgent d’introduire des règles pour régir la relation entre l’industrie des énergies fossiles et la CCNUCC, y compris des obligations pour les présidents de la Conférence des Parties. Des règles qui pourraient assurer que la situation préjudiciable actuelle soit évitée, en mettant fin à l’accès indu et à l’influence des entreprises et des industries polluantes, en reconnaissant que leurs intérêts directs sont fondamentalement et irrémédiablement en conflit avec le besoin urgent d’une politique climatique équitable et ambitieuse.

Le Pacte mondial des Nations Unies (UN Global Compact) a récemment publié le « Guide pour un engagement responsable des entreprises dans la politique climatique » (produit en collaboration avec la CCNUCC entre autres), reconnaît les effets néfastes de l’industrie des énergies fossiles sur la politique climatique, mais les recommandations volontaires promues concernant les activités de lobbying du secteur privé en matière de climat sont très insuffisantes, compte tenu de l’urgence planétaire. Afin de protéger le climat et la CCNUCC, une approche correspondant à la gravité de la crise climatique est nécessaire.

D’autres organes de l’ONU ont été confrontés à des défis similaires dans la lutte contre l’influence excessive des industries nocives et ont traité efficacement la situation, comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’article 5.3 de son traité mondial sur le tabac, la Convention-cadre pour la lutte antitabac, consacre en droit international le principe selon lequel l’industrie du tabac ne doit jouer aucun rôle dans les politiques publiques de santé, en raison du « conflit fondamental et irréconciliable entre les intérêts de l’industrie du tabac et les intérêts de la politique de santé publique » et affirme que « les Parties doivent agir pour protéger ces politiques contre les intérêts commerciaux de l’industrie du tabac ».

Nous vous invitons à regarder ces exemples et prendre des mesures appropriées pour protéger les décisions en matière de climat des intérêts de l’industrie des énergies fossiles – ou des entreprises dont l’activité principale repose sur l’émission excessive de gaz à effets de serre – et leurs tentatives pour saper et détourner le besoin urgent d’action en matière de climat.

Bien cordialement

Les organisations signataires

  • 350.org

  • 350.org Durban

  • Aitec-Ipam
Alianza para la Conservacion y Desarrollo
  • Amigos de la Tierra España, Friends of the Earth Spain

  • Arab Youth Climate Movement (AYCM)

  • Asociación Ambientalista de Chiriqui

  • Attac France

  • Beyond Copenhagen Collective,
  • India
Bharat Jan Vigyan Jatha (India People’s Science Campaign),
  • India
Biofuelwatch UK/US

  • BlueLink.net, Bulgaria

  • BUND (Friends of the Earth Germany)

  • Carbon Trade Watch

  • Center for Environment, Bosnia and Herzegovina

  • Clean Beach and Development, Ghana

  • Climate Policy Program - Institute for Policy Studies (USA)

  • Conseil de la Jeunesse (Belgian French-speaking youth council)

  • Corporate Accountability International

  • Corporate Europe Observatory

  • Earth in Brackets

  • European Coalition for Corporate Justice (ECCJ)

  • Ecologistas en Acción, Spain

  • EcoNexus

  • El Comité de Solidaridad con América Latina

  • Environmental Rights Action, Friends of the Earth Nigeria

  • FERN

  • Food & Water Europe

  • Food & Water Watch
Food Recovery Network

  • Foundation for Environment and Agriculture, Bulgaria

  • Friends of the Earth Canada

  • Friends of the Earth International (FoEI)

  • Friends of the Earth Scotland

  • Friends of the Earth United States

  • Friends of the Siberian Forests (FSF)

  • Gaia Foundation

  • Global Alliance for Incinerator Alternatives (GAIA)

  • Global Witness

  • Green America

  • groundWork, Friends of the Earth South Africa

  • Gujarat Forum On CDM,
  • India
International Institute of Climate Action and Theory (iicat) Climate Justice Project

  • Justiça Ambiental (Friends of the Earth Mozambique)

  • La Plataforma Interamericana de Derechos Humanos, Democracia y Desarrollo (PIDHDD)
  • National Ecological Center of Ukraine

  • NATIONAL TOXICS NETWORK INC., Australia

  • Nature Code, Austria

  • Ong AFRICANDO, Canary Islands (Spain)

  • ParyavaranMitra, India

  • People & Planet, UK

  • Philippine Rural Reconstruction Movement (PRRM)

  • Pick Up America/The Harvest Collective, USA

  • Red de Accion por los Derechos Ambientales, Chile

  • Regional Advocacy Center "Life", Ukraine
  • Regional Centre for Development Cooperation(RCDC), India
  • SEE Change Net
Soldepaz Pachakuti
South Asian Dialogues on Ecological Democracy
  • South Durban Community Environmental Alliance (SDCEA)
  • Spinwatch

  • SWARNA HANSA Foundation

  • Taiwan Environmental Protection Union
  • The Corner House, UK

  • United Kingdom Youth Climate Coalition (UKYCC)
  • UNIÓN UNIVERSAL DESARROLLO SOLIDARIO
  • Vision for Alternative Development (VALD), Ghana
  • Women for Peace and Ecology

  • World Development Movement (WDM), UK

  • World Rainforest Movement (WRM)

  • Za Zemiata - Friends of the Earth Bulgaria

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org