L’UKIP et le racisme post-Brexit

Dossier : La droitisation des politiques, , par Nick Dearden

Quelles que soient les raisons qui ont poussé les gens à voter pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en juin 2016, le résultat a été un changement brutal dans le débat national vers une droite autoritaire et anti-immigrants. Le débat lui-même était sous-tendu par une division profonde et ancienne au sein du parti conservateur. Ce parti est fondamentalement en désaccord sur le point de savoir si le Royaume-Uni doit être tourné vers l’Europe, ou vers l’ancien empire (Commonwealth) et les États-Unis. Ce dernier groupe, dont certains ont rejoint l’UK Independence Party (UKIP), à la droite du parti conservateur – rassemble un mélange d’ultra-libéraux et de passéistes autoritaires avec des convictions anti-immigrants.

Traduit de l’anglais par Dominique Plihon