En Méditerranée, moins de traversées toujours plus de morts

Placer l’altermondialisme et la solidarité au cœur des relations internationales, , par Ambre Lefevre

Un bateau qui sauve des vies et qui est empêché de naviguer ; par décision politique. La situation de l’Aquarius peut faire frémir. Affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le navire a perdu son pavillon en septembre, après avoir secouru 29 523 personnes depuis 2016.
Depuis sa mise à l’arrêt, le nombre de disparu·e·s en mer n’a fait qu’augmenter. Car les bateaux d’ONG qui assurent les sauvetages en mer sont de moins en moins nombreux, et de plus en plus limités dans leurs moyens d’actions. (...)