Rassemblement de soutien aux gardés à vus de la Confédération paysanne

Après une action de démontage menée par la Confédération paysanne sur le site usine des 1000 vaches, 4 militants ont été interpellés et placés en garde a vue. Quelques heures plus tard, alors qu’il retournait à Abbeville pour les soutenir, le porte-parole de la Conf’, Laurent Pinatel, a été violemment interpellé en gare d’Amiens.

C’est la 3e fois qu’il est placé en garde à vue dans le combat contre ce projet destructeur. C’est deux poids, deux mesures : répression syndicale d’un coté, impunité de l’autre.

Les Confédérations paysannes sont appelées à se mobiliser ce midi devant un maximum de préfectures. Il y aura 2 rassemblements toute la journée devant les gendarmerie d’Amiens et d’Abbeville ou sont retenus les militants.

A Paris, nous appelons toutes les forces syndicales, politiques et associatives soucieuses de la liberté de se battre pour l’avenir de tous à se rassembler ce jeudi 29 mai à 18h, devant le palais de justice.

Laurent Pinatel, porte-parole de la confédération paysanne empêché de parler à Stéphane Le Foll.

Signez l’appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur les transactions financières ! »

10469 personnes se sont engagées !

Prochain objectif : 25000 signataires.

41.88%

Lire le texte complet de la lettre ouverte.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

Notre agenda

> 23 août
ESU 2017 : Université d’été européenne des mouvements sociaux

Toulouse, Université Toulouse – (...)

> 27/07 L’AlterVillage met le cap sur la Bretagne !

Arradon, La Cidrerie du Golfe