La démocratie face à la finance : à quoi s’engagent les candidats aux européennes ?

Finance Watch et ses membres vous invitent à une conférence débat mardi 6 mai de 18h à 21h.

Quelle régulation des banques ? Quel contrôle démocratique ?

Débat avec les candidats : UMP, PS, EELV, FdG, UDI-Modem aux élections européennes

A l’ESCP Europe, 79, avenue de la République, 75011 Paris (métro Rue Saint-Maur)

Entrée gratuite
Inscription sur www.finance-watch.org

La crise financière a rappelé le besoin de réglementations plus strictes mais aussi d’une supervision plus compétente de la finance et des activités des banques, pour imposer le respect des règles et prévenir toute tentative de les contourner. Ce travail a été entamé dès 2009, mais il se heurte à la forte résistance des acteurs concernés, qui ont déployé un puissant lobbying pour réduire le niveau d’ambition des réglementations prudentielles. Un récent rapport de l’ONG Corporate Europe Observatory recense plus de 1700 lobbyistes financiers actifs à tous les niveaux de la gouvernance européenne. Il nous semble donc nécessaire de réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre pour exercer un contrôle démocratique plus efficace sur la finance.

Trois semaines avant les élections européennes, Finance Watch et ses membres français Attac, CCFD-Terre Solidaire, l’Institut Veblen et le Secours Catholique - Caritas France organiseront un débat public sur la réglementation financière européenne (cliquez ici pour voir le programme détaillé).

Cinq candidats français aux élections européennes seront invités à répondre aux questions des experts, des journalistes et du public :

  • Pervenche Berès (PS/ S&D)
  • Eva Joly (Verts/ Greens)
  • Eric Coquerel (FDG / GUE)
  • Marielle de Sarnez (UDI-MoDem / Alde, à confirmer)
  • Alain Lamassoure (UMP/ EPP, à confirmer)

Ils s’exprimeront sur leur engagement à poursuivre les réformes, pour que le nouveau Parlement européen remette la finance au service de la société, par exemple :

  • Quel est le bilan de ces cinq années de réformes financières ? Et quels défis attendent les futurs parlementaires européens ?
  • Quels sont les liens et différences entre la loi de séparation bancaire française et la proposition législative de la Commission Européenne, qui sera discutée par le prochain Parlement ?
  • Quelles sont leurs propositions concrètes en faveur d’un système financier stable, durable et au service de la société ?