Grande Rencontre Euro-Méditerranéenne de Marseille sur l’Eau

La GREMME (Grande Rencontre Euro-Méditerranéenne de Marseille sur l’Eau) est un processus qui culminera par l’ouverture d’un espace de rencontre pendant deux jours à Marseille fin janvier 2015.

Elle est organisée dans le droit fil du FAME (Forum alternatif mondial de l’eau) 2012 et prépare la tenue des ateliers sur l’eau du Forum social mondial qui se tiendra à Tunis trois mois plus tard.

Son premier objectif consiste, autour de la Méditerranée, à développer, à diversifier et à approfondir la réflexion collective et plurielle sur le grand et le petit cycle de l’eau, gérés en tant que « commun » dans le cadre de régulations écologiques décidées et planifiées démocratiquement à chaque niveau.

Cette élaboration s’appuiera sur les bilans tirés des conflits hydro politiques en cours, des luttes contre l’extractivisme et les pollutions, contre les diverses formes de privatisation et de marchandisation en préparation ou adoptées dans l’intérêt des multinationales et des pays du Nord. Elle se nourrira des réussites dans les réalisations et les modes de gestion alternatifs.

La rencontre mettra l’accent sur le droit humain fondamental à un accès suffisant et permanent à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène. Cela supposera non seulement l’inscription de ce droit dans les Constitutions de chaque pays, mais des lois qui obligeront les autorités publiques à l’assurer, le défendre et le développer, en particulier par la mise en place de la gratuité pour des prestations de base.

Elle défendra le droit des femmes contre l’oppression spécifique qu’elles subissent dans ces domaines.

Autour de la Méditerranée, le changement climatique est déjà en route ! La rencontre essaiera d’inscrire bilans et propositions dans le cadre de cette forte contrainte.

La rencontre fera la promotion de l’agriculture paysanne pour la souveraineté alimentaire, des cultures intra urbaines et péri urbaines, économes en eau et peu polluantes.

Elle mettra en cause la pollution des masses d’eau douce souterraines, de surface, de la mer Méditerranée, dues aux industries extractives, à l’agriculture productiviste, à l’assainissement défaillant, au transport maritime…

Elle défendra la continuité écologique des cours d’eau et la préservation des zones humides. Elle préconisera la perméabilisation des zones urbaines.

Tournée vers l’action, la GREMME vise à la constitution et au développement de réseaux euro-méditerranéens d’entraide, réunissant ceux qui luttent pour ces alternatives. Elle se propose de faciliter la production interactive et l’échange d’informations sur les modes de gestion et les luttes dans la partie est et sud de la Méditerranée.

Tous les Détails sur : http://gremme.fr/



À propos du comité local organisateur

Attac Marseille