Etat d’urgence prolongé : un mode de gouvernement ?

État d’urgence prolongé : un mode de gouvernement ?

Inscription dans la constitution de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité

Venez vous informer et en débattre
Vendredi 5 février 20h 30
Salle Michelet Place Michelet Houilles

Sacrifier des libertés pour un sentiment de sécurité n’est-il pas un piège ?
Une société autoritaire, répressive, ne garantissant pas les droits des citoyens, ne peut nous protéger du terrorisme !
- Qui ne veut pas vivre en sécurité ?
- L’état d’urgence, état d’exception proclamé temporaire, doit-il devenir permanent ?
- L’effet de surprise de ces actions peut-il être durable ?
- Les réformes constitutionnelles éviteront-elles des attentats ?

PNG - 219.4 ko

Introduire dans la loi la notion de comportements ou d’intentions supposées au lieu d’examiner des faits ne risque-t-il pas de nuire à tout un chacun ?

Refusons d’être gouvernés par la peur !

A l’appel local du collectif pour une société sans discrimination
soutenu par : des citoyens, et les groupes locaux de Attac, EELV, Ensemble, Nouvelle Donne, NPA, PCF, MJCF,
contact : sans.discriminations@laposte.net