Attac Marseille - Contre le dérèglement climatique, quelles actions locales et globales ?

Contre le dérèglement climatique, quelles actions locales et globales ?

Mardi 28 avril, à 19h au local 29 Bd Longchamp, tramway arrêt National, métro station Réformés.

Réunion publique avec :

- Nicolas Haeringer, membre du conseil scientifique d’Attac et responsable pour la France de la campagne internationale 350.org pour le retrait des investissements dans les combustibles fossiles ;

- et des citoyens engagés dans la préparation d’Alternatib’aïoli, le festival des alternatives à Marseille les 27-28 juin.

A l’approche de la COP 21 - conférence mondiale de l’ONU sur le climat, décembre 2015 à Paris - les négociations intergouvernementales piétinent, la mobilisation des peuples avance. Fin 2014 ont eu lieu les plus importantes manifestations de l’histoire sur le climat, en septembre à New York à l’occasion d’un sommet climat de l’ONU, et en novembre à Lima à l’occasion de la COP 20. En mars 2015 le Forum social mondial de Tunis a mis en évidence un mouvement international contre les énergies fossiles, par exemple la convergences des luttes contre les gaz de schiste en Europe et au Maghreb. En avril sous l’effet des campagnes internationales trois banques françaises ( BNP Paribas, Crédit Agricole, Société générale) ont annoncé qu’elles se retiraient du plus grand projet mondial de mines de charbon dans le bassin de Galilée en Australie. Et en positif tout un ensemble d’associations sont maintenant en mesure de proposer des solutions pour une diminution radicale des gaz à effet de serre et pour la justice climatique. C’est le sens des festivals Alternatiba qui se tiennent dans une soixantaine de villes en France au cours de 2015.

Un mouvement citoyen est en marche. Chacun.e de nous peut y participer.



À propos du comité local organisateur

Attac Marseille