Un 1er mai pour battre Sarkozy

jeudi 26 avril 2012, par Attac France
1er mai : on refuse l’austérité en France et en Europe - 6 mai : on balaie Sarkozy - 19 mai : on occupe Francfort !

(maquette du tract en PDF) Les plans d’austérité se multiplient en Europe, les populations trinquent pendant que la finance continue à régner sur le monde et que les riches sont à l’abri.Aujourd’hui 1er mai, nous refusons l’austérité généralisée et la lutte de tous contre tous voulue par la droite extrême et l’extrême droite. Le 6 mai, il faut balayer Nicolas Sarkozy et ses provocations grotesques comme ce rassemblement du « vrai travail » ce 1er mai à la tour Eiffel : une insulte à tous les travailleurs, qu’ils soient chômeurs, salariés en CDI, fonctionnaires, précaires... Mais la défaite de la droite ne suffira pas : pendant plus de 20 ans, les gouvernements de droite comme de gauche ont accompagné la dérégulation financière et la prise de pouvoir des marchés sur nos sociétés. Il est aujourd’hui nécessaire de rompre radicalement avec ces politiques. Pour que la colère populaire ne profite plus à l’extrême droite, il faut stopper l’austérité, désarmer la finance, partager les richesses, créer des millions d’emplois en enclenchant la transition écologique. Il faut une politique qui donne le pouvoir aux citoyens et qui construise les solidarités entre les peuples. Sortir du piège de la dette Attac est à l’initiative d’un comité d’audit citoyen de la dette qui rassemble de nombreuses forces (http://www.audit-citoyen.org). Nous continuerons à démonter les arguments trompeurs qui servent de prétexte aux politiques d’austérité en Europe. L’austérité pour rembourser la dette n’est pas une fatalité ! La dette doit être payée par ses principaux responsables : l’industrie financière qui a provoqué la crise de 2008 ; et les plus riches qui ont bénéficié des cadeaux fiscaux depuis des années. Notre objectif : faire un audit de la dette pour comprendre ses origines, montrer son illégitimité, aller vers son annulation et enclencher un vaste débat citoyen sur les alternatives. Faire échec au Pacte budgétaire Nous devons empêcher la ratification du « Pacte budgétaire », prévue en 2012. Ce traité européen, signé le 2 mars par les chefs d’État et de gouvernement dans le dos des populations, organisera l’austérité pour des décennies et privera les peuples de la possibilité de choisir leur avenir. Désormais, les déficits budgétaires seront automatiquement et sévèrement sanctionnés par l’Europe, avec de lourdes amendes pour les pays contrevenants. On leur enfoncera encore plus la tête sous l’eau. Il ne leur restera qu’à sabrer dans les dépenses publiques, privatiser, baisser les salaires... Nous voulons, nous aurons un référendum sur le Pacte budgétaire ! Ce texte qui a une portée constitutionnelle doit faire l’objet d’un vrai débat démocratique dans la société, en France comme ailleurs. Dès le lendemain du 2nd tour de la présidentielle, nous proposons à tous les mouvements, associations, syndicats, partis, de se rassembler pour organiser une campagne pour un référendum. Nicolas Sarkozy a rejeté l’idée d’un référendum sur le Pacte budgétaire, préférant stigmatiser les pauvres par des référendums sur les chômeurs ou les étrangers. Quant à François Hollande, s’il est élu, il semble décidé à privilégier une ratification parlementaire. Nous accentuerons donc la pression et organiserons nous-mêmes, s’il le faut, un référendum citoyen. Européens ensemble face à la Banque centrale européenne le 19 mai Ce n’est pas en dressant les peuples les uns contre les autres que nous vaincrons l’oligarchie financière et la complicité des élites politiques, mais en luttant ensemble en Europe. Les solutions sont communes : désarmer la finance, autoriser la Banque centrale européenne à prêter directement aux États et ainsi rompre leur dépendance aux marchés financiers, annuler les dettes illégitimes, mettre en place des politiques de transition écologique et sociale... Un nouveau gouvernement français peut initier ces choix et favoriser l’essor d’alternatives politiques partout en Europe, appuyées sur les mouvements sociaux européens. À l’appel des mouvements sociaux allemands, dont Attac et les Indignés, nous participerons à une manifestation européenne le 19 mai à Francfort , face à la Banque centrale européenne. Nous exigerons le rejet du Pacte budgétaire et des politiques d’austérité et la reconstruction d’une Europe écologique, solidaire et démocratique.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org