Rio + 20 : Un sommet à ne pas manquer !

vendredi 20 janvier 2012, par Attac France

Le rendez-vous de fin juin 2012 à Rio représente une opportunité unique de porter sur la scène internationale les défis systémiques que posent les mouvements sociaux face aux gouvernements de la planète en donnant corps à notre souhait de lier les questions écologiques, sociales et démocratiques. De plus, les mouvements sociaux traditionnellement présents dans les forums sociaux, sont désormais renforcés par les luttes des peuples des pays arabes pour la démocratie et les mouvements des indignés à travers le monde qui mettent clairement en question la domination de la finance sur la vie des peuples du monde. Et ceux-ci seront présents à Rio et dès la préparation de ce sommet, lors du forum thématique de Porto Alegre, du 24 au 29 janvier.

Le sommet de la Terre de Rio + 20, clairement positionné comme une confirmation de la soumission des États à la finance, aura comme thème principal l’économie verte et actera leur incapacité politique à prendre à bras le corps l’avenir des sociétés dans toutes leurs dimensions.

Nous étions, dès la COP de Copenhague fin 2009, tous rassemblés autour du slogan « Changer le système, pas le climat » et nous pouvons affirmer maintenant « Changer le système pour sauver la planète et les 99% qui ne veulent pas payer la crise des 1% ».

Il existe au Brésil une coalition très large de mouvements sociaux et citoyens et d’ONGs qui préparent Rio + 20 et qui, pour beaucoup, sont engagés dans la préparation du Forum thématique de Porto Alegre, fin janvier. Cette coalition fonctionne mais la largeur de son spectre la polarise sur 3 axes :

  • Lobby interne à l’ONU et aux institution et/ou mobilisations de masse, débat que l’on retrouve dans la préparation de deux espaces différents pour les mouvements et ONGs, un espace officiel de la « société civile » dialoguant avec l’ONU et le « sommet des peuples » organisés par les mouvements militants,
  • Economie verte ou croissance verte, ces concepts et les politiques qu’elles recouvrent sont refusés nettement par de nombreux mouvements environnementalistes, de coalitions de peuples indigènes, etc. ce qui n’est pas le cas de certaines ONG ou syndicats,
  • Et enfin un enjeu avant tout brésilien, le rapport au gouvernement Dilma Roussel.

L’enjeu nous (Attac France) paraît être double : construire ou maintenir à la fois des coalitions larges qui permettent de mener des campagnes et des mobilisations de masse et des espaces et coalitions plus radicaux, en particulier sur la question centrale de « l’économie verte ». Le Forum thématique de Porto Alegre sera un moment important, dans les plateforme thématiques comme lors de l’Assemblée générale des mouvements sociaux, pour construire ces espaces critiques.

Attac sera présente à Rio et à Porto Alegre. Engagée dans la coalition Rio + 20 France, Attac France y a joué un rôle non négligeable avec d’autres partenaires pour y défendre les luttes des mouvements sociaux, par l’écriture de textes collectifs et la participation aux débats.

Cependant cette coalition, dont plus de 70 organisations sont partie prenante, se limite à vouloir faire bouger les lignes auprès du gouvernement par des actoins de lobbying. Or, il est essentiel pour Attac, d’organiser la mobilisation en France afin de dénoncer la marchandisation et la financiarisation des ressources naturelles à grande échelle. C’est dans ce sens que la campagne Rio + 20 va se développer jusqu’à fin juin 2012.

Pour le mouvement altermondialiste, ainsi que pour les mouvements de citoyenneté nés en 2011 (révolutions arabes, mouvement des indignés, mouvements d’occupation), Rio + 20 est un moment fort pour mettre à jour la financiarisation des ressources naturelles dans le monde entier et que seule une dynamique ascendante, construite à partir des besoins et des mobilisations locales, des expériences de relocalisation et de transition, pourra permettre la construction d’un nouveau projet de société.

Pour une économie au service des peuples, Désarmons la finance

Attac France janvier 2012

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org