Luttons ensemble contre le Pacte budgétaire et pour une autre Europe

lundi 27 août 2012, par Attac France

Lettre d’Attac au collectif d’audit citoyen

Chere-s ami-e-s et camarades,

En cette rentrée 2012, la zone euro continue à se rapprocher du gouffre. Menées au nom de l’impératif de « rassurer les marchés » pour financer les dettes publiques, les politiques de libéralisation économique et d’austérité enfoncent en réalité l’Europe dans le chaos social et l’impuissance écologique. Avec la montée de la droite extrême la démocratie elle-même est menacée.

La ratification du Pacte budgétaire serait un pas de plus vers la destruction européenne. Le Parlement français s’apprête pourtant à ratifier ce Pacte, François Hollande estimant avoir « réorienté l’Europe » avec l’accord du 29 juin dernier sur un « pacte de croissance » d’une portée pourtant très faible. En période de récession et au risque de l’aggraver, la France persiste dans une stratégie de réduction à marche forcée des déficits publics, empêchant toute possibilité de transition écologique et sociale. Dans ce contexte, le gouvernement souhaite minimiser le débat public sur les politiques européennes d’austérité par une ratification rapide du Pacte dès septembre. Nous proposons que le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique prenne deux initiatives liées pour relancer le débat et la mobilisation citoyenne :

Lancer tout début septembre une campagne-éclair contre la ratification du Pacte budgétaire, en faisant converger les mouvements associatifs, syndicaux et politiques. Cette campagne permettrait la mobilisation des collectifs locaux.

  • Une brève adresse aux députés et sénateurs serait mise à disposition des collectifs locaux pour interpeller leurs élus, et les compte-rendus de leurs réponses seraient publiés sur le site. Cette interpellation serait dirigée notamment vers les sénateurs et députés de la majorité présidentielle, qui ont été élus sur la promesse d’une renégociation qui n’a pas eu lieu. En même temps l’adresse serait ouverte à signature du public (sous forme de pétition nationale).
  • Des réunions publiques seraient organisées dans toute la France pendant le mois de septembre, pour populariser la critique du Pacte budgétaire et des politiques d’austérité. Le matériel pédagogique du Collectif serait complété et actualisé.
  • Une manifestation devant le parlement et le sénat serait à prévoir le jour du vote. On pourrait y adjoindre, avant le vote, des actions de rue coordonnées dans toutes les régions.

Contribuer à la reconstruction de convergences des mouvements à l’échelle européenne, dans la perspective d’une assemblée des mouvements sociaux européens à Florence mi-novembre et d’un altersummit européen au printemps 2013 en Grèce, et initier un processus de Tribunal européen de la dette ( ou des banques) et de l’austérité (titre à discuter).

Ce tribunal est un projet actuellement en cours d’élaboration au niveau européen, à la suite d’une réunion en juin de la Joint Social Conference où le principe du projet a été présenté et validé par les participants. Il s’agirait d’un processus de mobilisation populaire articulant les niveaux local, national (dans le maximum de pays de l’UE) et européen, autour d’un format commun, celui d’un tribunal (plus facile à s’approprier pour les citoyens que la figure de l’audit). L’initiative européenne de lancement pourrait se dérouler à la mi-novembre à Florence.

La campagne-éclair contre le Pacte en France serait l’occasion de commencer à populariser la démarche du Tribunal européen et d’appeler au renforcement ou à la constitution des collectifs locaux, qui poursuivraient ensuite leur action dès octobre pour préparer les sessions locales du tribunal. Le contenu et les modalités de ce tribunal restent à discuter collectivement.

Attac France,

A Toulouse, le 27 août 2012

Lettre d’Attac au collectif d’audit citoyen : Propositions pour stopper la spirale de la destruction européenne : converger contre le Pacte budgétaire et pour une autre Europe (27 août 2012)

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org