Le FMI accepte une taxe sur les transactions financières : Attac n’a plus de raison d’être

jeudi 1er avril 2010, par Attac France

Hier vous avez reçu un communiqué d’Attac France annonçant sa prochaine dissolution suite à l’annonce de la mise en œuvre d’une taxe sur les transactions financières par le FMI. Il s’agissait bien sûr d’un poisson d’avril, vous nous pardonnerez nous l’espérons l’émotion qu’il vous aura peut-être causée. Nous remercions les nombreuses personnes qui ont répondues, parfois amusées, parfois incrédules et, surtout, qui ont manifesté leur soutien pour que vivent Attac et ses combats. fmi-strauss-kahn-c640b.jpg En septembre 2009 à Pittsburgh, le G20 a confié au Fonds monétaire international (FMI) la mission d’établir un rapport sur les modalités de contribution du secteur financier aux coûts de son sauvetage par l’argent public. Un premier rapport et des propositions concrètes doivent être présentés les 22 et 23 avril, lors de la prochaine rencontre des Ministres des Finances des pays du G20 à Washington. Attac France, reçue par le FMI le 28 janvier dernier, avait rappelé qu’elle plaide, avec d’autres associations et ONG, pour que le FMI recommande dans son rapport la création d’une taxe globale sur les transactions financières, et que celle-ci soit adoptée dès le prochain G20. Cette taxe, même d’un montant infime (0,1%), est en mesure de relever les deux défis auxquels nous sommes confrontés, à savoir prévenir une nouvelle crise en réduisant fortement la spéculation, et dégager au moins 300 milliards de dollars de nouvelles ressources annuelles permettant de contribuer au financement des biens publics mondiaux. Ce 30 mars, le FMI a publié un communiqué affirmant avoir « entendu ce que les organisations de la société civile […] préconisent » et qu’il annoncera, lors du G20 de Toronto en juin prochain, la création d’une taxe mondiale de 0,1% sur l’ensemble des transactions financières . Restée lettre morte pendant plus de dix ans, moquée et dénigrée, cette proposition qui fut à la base de la création d’Attac, est donc sur les rails. Attac se réjouit de la perspective amorcée par le FMI, qui porte un coup d’arrêt historique à la finance et nous engage enfin sur la voie du financement de biens et services essentiels pour les populations de la planète. C’est la fin des krachs financiers, de la dictature de la rentabilité financière, des spéculations périlleuses. Convaincue d’avoir joué un rôle majeur dans cette révolution prochaine, Attac France considère avoir accompli sa mission et entame dès aujourd’hui le processus qui conduira à sa prochaine dissolution. Attac France, Montreuil-sous-bois 

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org