Grèce : « un profond sentiment d’injustice et de révolte » contre « un plan d’austérité inefficace »

mercredi 5 mai 2010, par Attac France

«  Il existe un profond sentiment d’injustice et de révolte au sein de la population [qui considère] que le plan d’austérité touchera surtout les couches sociales moyennes et les moins favorisées », selon Dominique Plihon, économiste spécialiste de la finance et président du Conseil scientifique d’Attac, présent à Athènes jusqu’au 6 mai prochain. Selon lui, «  la nécessité de redresser les finances publiques est admise, mais la plupart des Grecs considèrent que les élites politiques et économiques sont largement responsables de cette situation  ». En raison de la hausse de 4 points de la TVA et de la baisse du salaire minimum qui vont directement amputer le pouvoir d’achat des ménages, « les Grecs rencontrés considèrent que le plan d’austérité touchera surtout les couches sociales moyennes et les moins favorisées ». Injuste, mais aussi « inefficace ». Dominique Plihon a pu échanger avec plusieurs économistes grecs. Ces derniers « considèrent que la politique qui sera mise en œuvre sera inefficace car la baisse de l’activité qui résultera du plan d’austérité va empêcher un véritable redressement des finances publiques  ». En effet, ce véritable « plan d’ajustement structurel  » dépasse en férocité ceux que le FMI a l’habitude d’imposer aux pays en difficulté. Sans pouvoir dévaluer sa monnaie nationale, la Grèce va essayer de payer sa dette et de rétablir sa compétitivité par la seule déflation salariale et sociale, au prix d’une récession d’autant plus violente. Chômage, baisse des salaires et des retraites, précarité, insécurité : le coût en sera exorbitant pour la population. Résistance et alternatives. Pour Dominique Plihon, «  si le mouvement social ne parvient pas à stopper ces politiques imposées par l’Union européenne et le FMI, une spirale dépressive pourrait s’enclencher ». La résistance des peuples européens est donc le seul espoir d’imposer un changement de logique. A Athènes, tous les manifestants vont converger vers la place Syntagma où se situe le parlement grec qui s’apprête à voter le plan d’austérité. En Europe, de nombreux rassemblements en solidarité du peuple grec sont organisés aujourd’hui devant les ambassades grecques ou les instances représentant l’Union Européenne et ses gouvernements : Vienne, Bruxelles, Bilbao, Londres, Berlin, Genève, Budapest, etc…. À Paris, le rassemblement aura lieu à 18 h 30 devant la délégation de la Commission européenne, 288 Bld Saint-Germain 75007 Paris Attac France, Montreuil, le 5 mai 2010 Pour contacter Dominique Plihon à Athènes : 00.33.6.82.22.87.11

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org