Nouvelle initiative! Découvrez 👉 l'Observatoire de la justice fiscale 🔭

Débat national sur la transition énergétique : les propositions des organisations et associations environnementales au centre de discussions

jeudi 7 février 2013, par Collectif

En attendant que les principaux sujets qui fâchent viennent sur la table après la mise en place à la mi-février des derniers groupes de travail (notamment sur le « mix énergétique » et le « financement ») on peut dire, quinze jours après le début des travaux, que les discussions tournent pour l’essentiel autour des propositions des organisations et associations environnementales. La plupart d’entre elles sont soutenues par les autres participants.

Ainsi, la remise en cause du modèle énergétique français hyper-centralisé qui entrave la mise en oeuvre de solutions adaptées aux réalités des territoires et aux enjeux climatiques et énergétiques fait la quasi-unanimité, notamment du côté des collectivités locales, des parlementaires et des consommateurs, mais aussi d’une large partie des employeurs et même de certains syndicats qui savent que c’est aussi là que se trouvent les emplois de demain.

Tous partagent le constat que c’est bien au niveau local que doivent être menées les politiques de sobriété, d’efficacité et de développement des énergies renouvelables permettant à la fois de réduire les impacts de nos consommations d’énergie et de sécuriser notre approvisionnement sur le long terme et à un coût abordable.

Tous reconnaissent que c’est au niveau intercommunal qu’il faut regrouper et renforcer les compétences techniques et les moyens juridiques des collectivités sur l’urbanisme, la mobilité, l’habitat, la distribution d’énergie, l’environnement, l’information et la sensibilisation des habitants.

Les efforts à accomplir tant en matière d’économies d’énergie que de production renouvelable doivent être encouragés et soutenus par des mesures nationales ambitieuses, stables et efficaces.

Parmi les sujets déjà abordés, l’énorme potentiel de réduction de la consommation de tous les appareils électriques peut être exploité à coût presque nul notamment en renforçant les normes européennes et en agissant sur les achats publics De même l’énergie solaire , que ce soit pour la production d’électricité (photovoltaïque) ou de chaleur (thermique) doit être soutenue plus fortement à travers une refonte des tarifs d’achat autorisant les solutions les moins coûteuses comme la pose non-intégrée en sur-toiture ou en terrasse, et par un renforcement du « Fonds chaleur » pour les usages collectifs de la chaleur solaire.

Sur la question centrale de la rénovation thermique des bâtiments qui est abordée aujourd’hui, les organisations et associations environnementales plaident résolument pour la mise en place progressive d’une obligation de travaux pour tous les logements anciens individuels et collectifs s’accompagnant d’outils de financement adaptés, en particulier pour les ménages précaires.

Par leurs propositions parfaitement réalistes et cohérentes avec les enjeux environnementaux, elles entendent faire la démonstration que la transition énergétique, ce sont des milliards d’euros de chiffre d’affaires pour les entreprises et des centaines de milliers d’emploi pour les salariés : de quoi stimuler l’économie utilement et intelligemment !

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org