Alternatiba : un immense succès pour relever le défi climatique et poser les jalons de la transition

mercredi 9 octobre 2013, par Attac France

Alternatiba fut une journée magnifique et un immense succès. Attac France s’en félicite et salue les centaines de bénévoles et militants de Bizi ! qui l’ont rendue possible.

Ce sont plus de 10 000 personnes qui ont occupé les rues de Bayonne ce dimanche 5 octobre, avec des centaines d’initiatives et expériences alternatives exposées, des dizaines de débats et conférences de qualité, et de très nombreuses activités artistiques et culturelles qui ont rythmé la journée. Il s’agit maintenant de consolider et étendre le mouvement pour la transition et la justice climatique et sociale. Comme l’annonce la déclaration finale, « ce sont 10, 100, 1000 Alternatiba dont nous avons besoin d’ici 2015 ! »

Alors que les dérèglements climatiques s’aggravent, des milliers d’associations, de collectivités locales, d’individus inventent, expérimentent un large éventail d’alternatives concrètes, qui entament une bifurcation et donnent à voir ce que pourrait être la transition écologique et sociale dont nous avons besoin. Ces alternatives rendent visibles des activités créatrices d’emplois, un sens du travail retrouvé, une inventivité pour aller vers des sociétés conviviales, justes, solidaires et réconciliées avec la nature. Loin d’être dérisoires ou secondaires, ces initiatives mettent en œuvre concrètement des points de rupture avec un modèle qui mène dans le mur. Elles opposent à l’inertie politique leur détermination à affronter concrètement les intérêts des lobbies et des transnationales qui ont décidé de ne rien changer.

A la sidération et au sentiment d’impuissance, Alternatiba et le processus qui s’ouvre désormais substituent l’implication et l’énergie citoyennes, la prise de conscience et la réappropriation individuelle et collective du présent et de l’avenir, l’exigence de la démocratie. La déclaration finale invite l’ensemble des organisations de la société civile, et chacun.e d’entre-nous, à se saisir de la réussite d’Alternatiba pour organiser d’ici 2015 d’autres villages des alternatives au changement climatique et à la crise sociale et écologique.