Taxation des transactions financières : retour au Bourget ?

mardi 6 janvier 2015, par Attac France

François Hollande a annoncé hier, 5 janvier, vouloir mettre en place la taxe européenne sur les transactions financières (TTF) en « taxant tous les produits de la finance avec un taux faible ». Il a ajouté que cette taxe serait « au service du climat et de la lutte contre le réchauffement climatique ».

Attac se réjouit de cette prise de position surprise de François Hollande, conforme à ses engagements du Bourget en 2012, et qui pourrait enfin offrir à la Conférence climatique qui se tiendra sur le même site du Bourget en 2015 des perspectives crédibles de financement du Fonds vert pour le climat.

Mais peut-on faire confiance à un gouvernement qui, ces derniers mois, n’a cessé de s’opposer à ses partenaires, en particulier la Commission européenne et l’Allemagne, en bloquant la mise en œuvre de la directive européenne sur la TTF ?

François Hollande propose de créer une TTF avec une base large, incluant « tous les produits » y compris donc les produits dérivés, alors que depuis deux ans ses ministres des finances successifs (Moscovici et Sapin) n’ont cessé de s’opposer à la taxation des produits dérivés. Qui doit-on croire ? Le gouvernement français a-t-il changé de position et ose-t-il enfin affronter le lobby financier opposé à la TTF ?

Autre motif de perplexité : la lutte contre la spéculation est l’objectif premier de la TTF, initialement proposée par Tobin. Mais l’accent mis par François Hollande sur « un taux faible pour ne pas désorganiser la finance », signifie-t-il que la France veut revoir à la baisse le taux proposé par la Commission, qui est de 0,1 % comme le propose Attac depuis 15 ans ? A-t-il renoncé à frapper les spéculateurs, pourtant responsables des crises financières récentes et à venir ? Le gouvernement doit respecter ses promesses et faire de la TTF un instrument pour réduire le pouvoir exorbitant et les effets néfastes de la finance. Attac attend avec impatience des précisions sur le nouveau positionnement de la France dans le débat européen sur la TTF.