Paris 19 – 23 août 2014 : Université d’été européenne des mouvements sociaux

lundi 18 août 2014, par Attac France

Mardi 19 août à Paris, l’Université d’été européenne des mouvements sociaux ouvrira ses portes. Plus de 1500 personnes sont attendues pour cette rencontre organisée à l’initiative du réseau des Attac d’Europe.

La crise qui ne cesse de s’amplifier dévoile l’échec d’un système fondé sur la marchandisation de tous les espaces de la vie et de la planète. L’austérité sans limite est imposée au nom d’illusions moribondes (la « compétitivité », la « croissance »…). Elle enfonce l’Europe dans la déflation, précarise le travail et les droits sociaux, bloque toute transition écologique et pave la voie des droites extrêmes.

Face à ce constat plus que préoccupant, l’Université d’été européenne des mouvements sociaux, ouverte à toutes et à tous, sera un moment chaleureux et festif lors duquel la réflexion et le débat pourront largement s’exprimer et s’enrichir. Nous travaillerons ensemble à remettre en cause l’horizon soi-disant indépassable du capitalisme et du néolibéralisme, par l’élaboration de convergences et de propositions alternatives porteuses de logiques solidaires, écologiques, démocratiques et humaines.

Cette troisième Université d’été européenne - la première en France, après deux éditions en Allemagne - rassemblera près de 1500 personnes et 200 réseaux et organisations du mouvement social provenant de 41 pays de tous les continents. Chaque jour, trois forums débats auront lieu sur trois grands thèmes : »Défaire l’Europe austéritaire », « Pour une planète vivable et le buen vivir pour toutes et tous » et comment organiser « le meilleur des mondes ». 150 séminaires et ateliers se tiendront pour débattre et explorer les nombreuses questions au cœur des mouvements sociaux. Des activités culturelles et festives seront organisées hors les murs.

Cette Université d’été prendra un relief particulier cette année, au moment où la planète s’enfonce dans des conflits insensés qui menacent les peuples et la démocratie, de l’Ukraine à la Palestine et à l’Irak, ainsi qu’en Afrique. Notre université se situera dans la dynamique des moments forts du mouvement altermondialiste, engagé contre le TAFTA, contre les politiques d‘austérité dans l’Union européenne maintenues au lendemain des élections, et en route vers de nouveaux moments forts en 2015 tels le Forum social mondial de Tunis (mars 2015) et la Conférence des Nations unies sur le climat de Paris-Le Bourget (décembre 2015).