La CDC annonce un désinvestissement du charbon - première victoire de la campagne Pas Avec Notre Argent

jeudi 29 novembre 2018, par 350.org, Attac France

Lors du Climate Finance Day le 28 novembre, Eric Lombard, directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), a pris des engagements pour mettre la principale institution financière publique française « au service de l’accord de Paris ».

Il a ainsi indiqué qu’à partir de 2019, la Caisse des Dépôts et Consignations n’investira plus - ni directement ni par l’intermédiaire de fonds - dans les entreprises dont l’exposition de l’activité au charbon dépasse 10% du chiffre d’affaires. Cette annonce est une première victoire importante de la campagne Pas Avec Notre Argent, portée par 350.org et Attac France, et dans laquelle se sont déjà engagés plus de 15 000 personnes.

C’est une avancée importante, au regard des places financières qui continuent d’investir encore massivement dans le secteur charbonnier. Le portefeuille des placements financiers de la CDC qui sera désinvesti s’élèvent à 150 milliards d’€.

Clémence Dubois, porte-parole de 350.org commente : « Le désinvestissement du charbon annoncé par la Caisse des Dépôts est salutaire. Le dernier rapport scientifique du GIEC montre pourtant que la sortie du charbon n’est qu’un palliatif. Pour se doter de la politique d’investissement qui nous est vitale, pas un euro de plus ne doit aller au charbon, mais pas plus au pétrole, ni au gaz. Si la CDC veut être perçue comme un chef de file dans la lutte contre le dérèglement climatique, elle doit rompre au plus vite avec les entreprises à l’origine de la crise climatique, qui continuent de bloquer la transition en multipliant les nouveaux projets. »

La CDC souligne dans son communiqué que les fractures sociales et territoriales et la lutte contre le dérèglement climatique sont intrinsèquement liées.

« Il est urgent de reprendre le contrôle sur la finance pour la réorienter vers le financement de la transition écologique réellement juste. Pour aller plus loin, la transparence sera nécessaire : Bruno Le Maire a lui même reconnu qu’il y avait « tromperie sur la marchandise » sur le Livret de Développement Durable et Solidaire, qui finance encore le secteur du gaz et du pétrole et dont l’essentiel est géré par la CDC. La prochaine étape essentielle à franchir est donc de désinvestir complètement des énergies fossiles l’épargne populaire des 24 millions de titulaires d’un LDDS dans les plus brefs délais » ajoute Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org