Là-bas si j’y suis doit continuer !

jeudi 3 juillet 2014, par Attac France

La nouvelle directrice de France Inter annonçait le 27 juin dans une interview que l’émission Là-bas si j’y suis serait supprimée en septembre. Les raisons invoquées ? Daniel Mermet, son producteur, serait désormais trop vieux ; l’émission aurait par ailleurs perdu « 100 000 auditeurs en deux ans ».

Ces arguments ne tiennent pas : quoiqu’on pense de l’âge de Daniel Mermet (ou de ses relations parfois tumultueuses avec certains de ses reporters), Là-bas si j’y suis est avant tout une équipe, composée majoritairement de jeunes journalistes à qui l’animateur avait prévu de passer la main. Et l’émission se maintient à des niveaux très élevés, avec près de 450 000 auditeurs chaque jour.

Là-bas si j’y suis est une des rares émissions du service public qui permet à un large public de se familiariser avec des enjeux de société pas ou peu traités ailleurs dans les médias : depuis les luttes des ouvrières de Latelec en Tunisie aux résistances des zapatistes au Mexique.

Elle a attiré l’attention du public sur la financiarisation de l’économie dès les années 1990 et a donné la parole à des intellectuels comme Cornelius Castoriadis, André Gorz, ou plus récemment Noam Chomsky ou Ken Loach, rarement invités à des heures de grande écoute.

Là-bas si j’y suis est un apport essentiel à la qualité du service public. Sa suppression arbitraire est une mutilation d’un pluralisme déjà largement mis à mal sur le service public et dans l’ensemble des médias. C’est pourquoi Attac France soutient les salariés de Là-bas si j’y suis et les auditeurs qui luttent, et se mobilise avec eux pour le maintien de l’émission !

Plus d’information : http://www.la-bas.org/

  • Pétition : http://www.la-bas.org/spip.php?article2266
  • Soirée de soutien au Cabaret Sauvage, jeudi 3 juillet : musique, paroles et coups à boire, ouverture des portes dès 18h
  • Rassemblement organisé samedi 5 juillet à 14h réunion devant la maison de la radio

P.-S.

Illustration : Daniel Mermet.

Signez l’appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur les transactions financières ! »

11452 personnes se sont engagées !

Prochain objectif : 25000 signataires.

45.81%

Lire le texte complet de la lettre ouverte.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.