Nouvelle initiative! Découvez 👉 l'Observatoire de la justice fiscale 🔭

Des militant·e·s dévoilent le vrai visage de Bruno Le Maire, complice de l’expansion d’Amazon

Ce vendredi 4 décembre, jour du Black Friday, des activistes d’ANV-COP 21, Attac, Amis de la Terre et Action Climat Paris ont mené une action de détournement devant le ministère de l’économie et des finances. Alors que les commerces de proximité sont au bord de la faillite, concurrencés par Amazon, ils exigent un moratoire sur la construction des entrepôts de e-commerce dans le projet de loi “Convention Citoyenne pour le Climat”. Tant que Bruno Le Maire ne soutiendra pas ce moratoire, il sera complice de l’expansion d’Amazon en France et de ses conséquences dévastatrices. Cette action intervient dans le cadre d’une semaine de mobilisation #StopAmazon au cours de laquelle des dizaines d’actions ont été menées et plusieurs dizaines d’autres sont prévues aujourd’hui [1].

Pour en savoir plus :

Il est urgent que le soutien d’Emmanuel Macron et du gouvernement à l’implantation d’Amazon en France cesse. La présentation du projet de loi Convention Citoyenne pour le Climat à l’Assemblée Nationale dans les prochaines semaines est la dernière fenêtre législative pour inclure les entrepôts de e-commerce dans le moratoire sur les zones commerciales, comme le demandait la Convention Citoyenne. Sans ce moratoire, de nouveaux entrepôts Amazon seront construits, s’ajoutant aux quatorze sites inaugurés depuis un an et faisant le choix de la multinationale au détriment des commerces physiques.

Pour Sandy Olivar Calvo, porte-parole d’ANV-COP 21 : « Avec cette action réalisée à Paris et les dizaines d’autres organisées partout en France, les militants souhaitent mettre un coup de projecteur sur la responsabilité du Gouvernement et d’Emmanuel Macron dans le développement du modèle Amazon en France et ses conséquences. En toute connaissance de cause, Emmanuel Macron favorise l’implantation massive d’Amazon sur le territoire français depuis son passage au ministère de l’économie. Sa collusion avec le géant de Seattle est dévastatrice pour l’emploi, les commerces et le climat et ne peut plus durer ».

Aujourd’hui, une nouvelle étude réalisée par deux économistes [2] vient confirmer ce que les associations dénoncent depuis deux ans : l’expansion du e-commerce en France a détruit 81 000 emplois en France entre 2007 et 2018 et pourrait en détruire 68 000 de plus d’ici 2028. Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre explique : « En refusant de mettre en place un moratoire, le Gouvernement cautionne donc délibérément des destructions d’emplois colossales et l’explosion de l’empreinte carbone de la France ».

JPEG - 115.8 ko

Ce favoritisme intervient alors qu’en décembre 2019 [3] l’Inspection générale des finances avait dévoilé que 98 % des vendeurs enregistrés sur les "marketplaces" ne sont pas immatriculés à la TVA en France.
Annick Coupé, secrétaire générale d’Attac France, précise : « une note d’Attac [4] publiée ce jeudi révèle l’ampleur de la fraude à la TVA organisée par Amazon, qui prive l’État d’1 milliard d’euros de recettes publiques par an. Cela s’ajoute à l’évasion fiscale massive pratiquée par Amazon, qui échappe à l’impôt sur les sociétés en délocalisant ses profits au Luxembourg. Il est urgent que l’État fasse payer sa juste part d’impôt à Amazon. Dans l’urgence, nous proposons une taxe exceptionnelle sur le chiffre d’affaires d’Amazon et des autres profiteurs de la crise qui permettrait de financer les mesures de préservation de l’emploi et le fonds de solidarité pour les commerces de proximité ».

Des militants et commerçants sont mobilisés partout en France pour alerter sur l’urgence de la situation et mettre la pression sur leurs représentants. 2 500 citoyens étaient rassemblés samedi dernier à Montbert [5], pour exprimer leur refus de voir Amazon s’implanter dans la banlieue de Nantes. Aujourd’hui, une nouvelle salve d’actions symboliques a été initiée dans plusieurs dizaines de villes. Alors que le vote de la loi Convention Citoyenne pour le climat se rapproche, la mobilisation citoyenne en faveur du moratoire ne fait que s’amplifier et exige que le gouvernement stoppe Amazon avant qu’il ne soit trop tard !

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org