Blockupy : contre la BCE, symbole arrogant de l’austérité, une démonstration réussie de solidarité européenne

vendredi 20 mars 2015, par Attac France

Ce mercredi 18 mars, le mouvement Blockupy a réussi sa grande manifestation à Francfort à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de la Banque centrale européenne (BCE). Des milliers de citoyen·e·s sont venus de toute l’Europe à Francfort pour exprimer leur opposition à la politique mortifère de la BCE et rappeler qu’il n’y a rien à célébrer dans l’austérité.

Les participant·e·s ont commencé au petit matin par encercler la tour flambant neuve de la BCE, qui a coûté aux contribuables européens la modique somme de 1,3 milliard d’euros - pour un budget initial de 850 millions d’euros. La rigueur budgétaire n’est donc pas de mise pour tout le monde… Cette action symbolique contre la tour de la BCE transformée en bunker entouré par des barbelés et par quelques 6 000 policiers, a réussi à montrer ce qu’est réellement la BCE : une institution anti-démocratique, coupée des peuples, symbole du pouvoir de la finance en Europe. Une institution qui dès le 4 février a utilisé l’ arme monétaire pour asphyxier la Grèce afin de contraindre son gouvernement à renoncer à la volonté exprimée par le peuple grec d’abandonner l’austérité ;

La mobilisation du 18 mars a été l’occasion d’échanges et d’expressions publiques des nombreux mouvements et organisations qui composent Blockupy : associations, syndicats, membres de partis politiques et personnalités se sont succédés devant une une place de Francfort transformée en agora. Ils ont rappelé que c’est l’Europe de l’argent, de l’austérité et de la concurrence, symbolisée par la BCE, qui a conduit au désastre actuel.

À l’ombre des tours de la BCE, cette mobilisation a clairement affirmé que le conflit n’oppose pas l’Europe ou l’Allemagne à la Grèce mais l’Europe des puissants et des 1 % à l’Europe des peuples, rappelant que le combat des Grecs est celui de tous les européens et affirmant qu’une autre Europe, solidaire, sociale et écologique, est en marche.

Les Attac d’Europe se sont fortement mobilisés pour cette journée d’action et de débats qui s’est terminée par une grande manifestation dans le centre de Francfort : plus de 20 000 personnes ont pris part à une marche colorée placée sous le signe de la solidarité entre les peuples.

Contrairement aux phrases et images sensationnelles relayées, dès le matin, par la plupart des médias, qui ont monté en épingle des dégradations matérielles limitées, la violence n’était pas de notre côté. Le rassemblement populaire organisé par Blockupy s’est déroulé dans un esprit pacifique, festif et fraternel. Ce que Naomi Klein a rappelé dans les rues de Francfort ce mercredi : « J’ai un message spécial pour la BCE aujourd’hui : vous êtes les vrais vandales, mais vous travaillez à une échelle beaucoup plus grande. Votre vandalisme est de dimension planétaire. Vous ne mettez pas le feu aux voitures, c’est le monde entier que vous incendiez ». Blockupy a envoyé un signal fort d’espoir et de solidarité pour tous les mouvements en Europe qui œuvrent à la justice sociale et écologique.

A voir : les images que les médias ont oublié de vous montrer

Signez l’appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur les transactions financières ! »

10191 personnes se sont engagées !

Prochain objectif : 25000 signataires.

40.76%

Lire le texte complet de la lettre ouverte.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.