Barrage de Sivens : halte à la violence policière, moratoire sur les travaux !

lundi 8 septembre 2014, par Attac France

Ce matin à 7 h les gendarmes mobiles ont entrepris d’évacuer par la force les opposants au barrage de Sivens, dans le Tarn. Des affrontements se déroulent, occasionnant des blessés. Pourtant, hier, la ministre Ségolène Royal a appelé le Conseil général du Tarn à « vérifier que les conditions que le ministère met sur les retenues de substitution soient remplies », afin que le barrage ne puisse pas « encourager l’agriculture intensive ».

Geneviève Azam, porte-parole d’Attac France, se trouve sur place aux côtés des opposants au barrage, ainsi que José Bové, député européen, et Christian Roqueirol, responsable de la Confédération paysanne. Le préfet du Tarn doit suspendre immédiatement les opérations policières. Nous demandons également à Ségolène Royal d’intervenir pour que cesse l’évacuation des occupants pacifiques de la zone humide du Testet que les travaux de déboisement soient suspendus.