Affaire Geneviève Legay : saisine du Conseil Supérieur de la Magistrature

mercredi 24 juillet 2019, par Attac France

A la suite des différentes révélations dans le dossier de l’agression de Madame Geneviève Legay, il apparait que Monsieur le Procureur de La République de Nice, Jean-Michel Prêtre, a manifestement et délibérément violé un certain nombre d’obligations légales et déontologiques.

Le journal Le Monde révèle aujourd’hui qu’il a reconnu auprès de sa hiérarchie avoir menti publiquement sur l’origine des violences policières subies par Madame Legay aux seules fins de protéger la parole présidentielle de Monsieur Emmanuel Macron qui avait lui-même commis des déclarations fallacieuses en affirmant que « cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre. » Depuis lors, la Cour de Cassation a renvoyé l’affaire à la juridiction de Lyon. Madame Nicole Beloubet, Ministre de la justice considère que ces faits ne sont pas anormaux.

C’est dans ces conditions que Madame Geneviève Legay, soutenue par sa famille et l’association Attac, a décidé de saisir ce jour le Conseil Supérieur de la Magistrature en vue d’obtenir une sanction et une destitution de Monsieur Prêtre de ses fonctions actuelles, permettant ainsi de protéger le principe fondamental de la séparation des pouvoirs si gravement bafoué. Il est temps que le lien entre la chancellerie et le ministère public soit définitivement rompu.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org