Une centaine d’Altervillageois réussissent une action surprise à Castorama

lundi 25 juillet 2011, par AlterVillage

« Résignez-vous ! », « La démocratie ça suffit, vive l’oligarchie ! », « Les logements c’est pas pour habiter, c’est pour spéculer », tels étaient les slogans scandés et affichés sur les pancartes de ces manifestants « résignés », venus féliciter Castorama pour avoir fait expulser les Indignés de Bayonne de leur « maison du peuple ». Après avoir déambulé à l’intérieur du magasin en poussant leurs caddies vides et en distribuant des tracts aux couleurs de Castorama, les manifestants « résignés » ont été expulsés par une brigade de clowns. Cette action non-violente et humoristique a été préparée par les participants de l’Altervillage, organisé à Mouguerre-Elizaberri par Attac et Bizi ! depuis le début de la semaine autour du thème de la relocalisation. Mardi dernier, pendant que l’Altervillage s’installait à Mouguerre-Elizaberri, les forces de l’ordre sont venues expulser les Indignés de Bayonne de leur « maison du peuple », à Anglet, suite à une plainte de la maison mère de Castorama, dont la filiale Castorama Immobilier est propriétaire des locaux. Ce logement étant resté vide et non entretenu depuis plusieurs années, les Indignés de Bayonne l’avaient investi une semaine auparavant et avaient commencé des travaux de remise en état pour en faire une maison de la citoyenneté et poursuivre leur mouvement. Alors que les Indignés de Bayonne ont coopéré avec les forces de l’ordre, quittant les lieux sans résistance ni violence, ils ont ensuite été dispersés avec violence par les forces de l’ordre, sans aucune sommation. Bien que les Indignés ne résistaient pas et obéissaient aux consignes, certains d’entre eux ont toutefois été tabassés par les CRS et ont dû être amenés à l’hôpital.