TOTALment engagé pour une énergie sale

jeudi 18 février 2016, par Attac Play

Notre exigence citoyenne concrète : le retrait du permis d’exploration de Montélimar

Total, quatrième géant pétrolier et gazier mondial, est le champion français toutes catégories de la pollution et de l’évasion fiscale. Il figure dans le top 50 mondial des émetteurs de CO2 et affiche un profit de 9,3 milliards d’euros en 2015, mais ne paie toujours pas d’impôt sur les sociétés en France où la multinationale est, soi-disant, « déficitaire ».

Sables bitumineux au Canada

En Alberta, au Canada, Total exploite les sables bitumineux, le pétrole le plus sale du monde. La multinationale peut compter sur le soutien de François Hollande, qui a notamment vanté le « savoir-faire » de Total lors de sa visite au Canada en novembre 2014, au mépris des lourds impacts sociaux et climatiques de ces projets.

Gaz de schiste en France

En France, les collectifs anti-gaz de schiste ont arraché en 2011 l’adoption d’une loi qui a interdit l’utilisation de la « fracturation hydraulique » pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste, d’où l’abrogation du permis d’exploration de Montélimar détenu par Total. Mais la multinationale a attaqué cette décision et a obtenu gain de cause en janvier 2016. Pour convaincre le juge, Total a mis en avant « sa volonté de ne pas recourir à la fracturation hydraulique » mais à « d’autres techniques encore en cours de développement ». Or, il n’existe actuellement aucune autre technique que la fracturation hydraulique pour forer la roche-mère. Il est donc urgent de se mobiliser pour stopper Total et obtenir une interdiction définitive de l’exploitation du gaz de schiste en France.

Plus d’informations

P.-S.

Crédits :

  • Son : Florian Lopez
  • Texte : Jean-Marie Malo et Alexis Rodriguez
  • Montage : Alexis Rodriguez
  • Coordination : Mélanie Poulain
  • Production : Attac Play