Vingtième numéro des Possibles, la revue éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac

Le vingtième numéro de la revue trimestrielle Les Possibles, éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac, est disponible. Retrouvez ci-dessous le sommaire de ce numéro et inscrivez-vous pour recevoir la revue.

Retrouvez le sommaire de ce vingtième numéro.

Les précédents numéro sont disponibles en ligne Numéro 1 ; Numéro 2 ; Numéro 3 ; Numéro 4 ; Numéro 5 ; Numéro 6 ; Numéro 7 ; Numéro 8 ; Numéro 9 ; Numéro 10, Numéro 11, Numéro 12, Numéro 13, Numéro 14 ; Numéro 15 ; Numéro 16 ; Numéro 17 ; Numéro 18 ; Numéro 19.

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org


Éditorial : Notre drame de France (Jean-Marie Harribey, Jean Tosti)

L’embrasement de la cathédrale de Paris a réduit en cendres un pan du patrimoine commun de près de mille ans, mais il est intervenu juste au moment où s’effondre le modèle qui marque notre temps. Le temps où tout est ravalé au rang de moyens à faire de l’argent ; le temps où se dégradent les services publics, la protection sociale et le droit du travail ; le temps où le bien commun est laissé à l’abandon ou alors est marchandisé. Notre drame de France est là : l’actuelle présidence de la République est la pire de celles que nous ayons connues, parce qu’elle veut entériner à jamais la mainmise des marchés financiers sur le moindre espace social ou naturel, le ruissellement de la richesse du bas vers le haut et le renvoi de chacun à sa propre responsabilité des difficultés que la société lui inflige.

Lire la suite

Dossier : Lien entre l’évolution des rapports internationaux et la démocratie

Tandis que le spectre de la guerre civile hante les États-Unis, (Yorgos Mitralias)

L’idée reçue qui veut que les Américains soient imperméables au socialisme a manifestement la vie dure dans la gauche européenne. En effet, trois ans après que le socialiste indépendant Bernie Sanders eut fait un carton, à tel point que la direction du Parti démocrate fut obligée de recourir aux pires tricheries pour le priver de sa victoire sur Hillary Clinton et de la nomination du parti à la présidentielle de 2016, force est de constater que la gauche européenne – de toutes sensibilités – continue de rester impassible devant la percée toujours plus spectaculaire des idées socialistes aux États-Unis. Alors, aucune surprise si elle montre peu d’intérêt pour les conséquences et les manifestations politiques et sociales de cette percée et n’arrive pas à profiter de leur impact en Europe et de par le monde.

Lire la suite

Trump, un impérialisme débridé (Pascal Boniface)

En annonçant, le 26 décembre 2018, que les États-Unis ne pouvaient plus être les gendarmes du monde – déclaration accompagnant l’annonce du retrait des forces spéciales américaines de Syrie et la diminution du contingent états-unien en Afghanistan –, Donald Trump a créé un choc dépassant en ampleur les habituelles secousses telluriques faisant suite à ses déclarations. Les alliés – européens, asiatiques et golfiques – ont de nouveau été atteints du syndrome de l’abandon.

Lire la suite

Une nostalgie maladive de tricontinentale ? (Bernard Dreano)

Les mouvements de gauche progressistes latino-américains ont toujours été confrontés à l’hostilité permanente de l’impérialisme américain et de ses affidés locaux. Les États-Unis sont intervenus directement (avec leurs forces armées ou via des milices) pour imposer des régimes plus ou moins fantoches, favorables à leurs intérêts, notamment en Amérique centrale et aux Caraïbes, et cela dès le XIXe et au début du XXe siècle.

Lire la suite

L’Amérique latine (Janette Habel)

L’Amérique latine vit un basculement géopolitique. L’hégémonie américaine connaît un déclin relatif, tandis que la pénétration économique chinoise s’approfondit. La baisse des prix des matières premières a entraîné une crise économique réduisant la base sociale d’appui des gouvernements nationaux populaires. Le gouvernement de Donald Trump est ses alliées de la droite radicale latino-américaine ont mis à profit les scandales de corruption touchant certains responsables politiques issus de la vague de gauche des années 2000 pour les discréditer, s’emparer du pouvoir et passer à l’offensive en mettant une œuvre une contre-réforme réactionnaire sociale et sociétale.

Lire la suite

Tournant conservateur et impasses des gouvernements « progressistes » en Amérique latine (Franck Gaudichaud)

Le sous-continent latino-américain est indéniablement entré dans une nouvelle période politique depuis quelques années, notamment depuis la mort d’Hugo Chávez en mars 2013 (et sa substitution par Nicolás Maduro) ; la défaite du kirchnérisme à l’élection présidentielle en Argentine, en novembre 2015 ; un mois plus tard, la large victoire de l’opposition au Venezuela lors des législatives, puis le coup d’État institutionnel contre la présidente Dilma Rousseff au Brésil, en août 2016, suivi par la déroute de son Parti des travailleurs (PT) aux municipales d’octobre de la même année ; la défaite d’Evo Morales au référendum pour sa possible réélection en Bolivie (février 2016).

Lire la suite

Le Brésil à reculons ? (Pierre Salama)

Prévoir un ou plusieurs futurs possibles pour le Brésil est aujourd’hui particulièrement malaisé pour deux raisons : l’une, spécifique, tient au contexte international particulièrement mouvant, l’autre, au choc politique que le pays connaît depuis l’élection d’un président désirant rompre avec le passé d’une manière particulièrement brutale et très souvent incohérente.

Lire la suite

La dangereuse trajectoire militaro-sécuritaire de la France (Claude Serfati)

« La capacité militaire de la France est au cœur de notre ambition », écrit Emmanuel Macron, dans sa « Préface » à La Revue stratégique de défense et de sécurité nationale 2017. Depuis quelques mois, les prises de position d’institutions internationales, parmi lesquelles l’ONU, la Cour européenne des droits de l’homme, et d’institutions nationales, mettant en garde contre l’accentuation sécuritaire et répressive du gouvernement Macron, se sont multipliées. Cet article propose une mise en perspective du dangereux cours militaro-sécuritaire emprunté par les gouvernements français depuis quelques années.

Lire la suite

Complicité de la France avec les dictateurs criminels en Afrique Centrale : Tchad, Cameroun (Odile Tobner)

Dans les pays francophones d’Afrique occidentale, il semble que les aspirations citoyennes arrivent à se manifester, avec des fortunes diverses, dans la vie politique. Le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Bénin, ont connu des épisodes variés, parfois prometteurs, parfois décevants, parfois victorieux, parfois écrasés, mais qui permettent un véritable espoir de progrès, sous l’impulsion de mouvements populaires.

Lire la suite

Quand les multinationales s’autorégulent elles-mêmes (Isabelle Bourboulon)

Le 25 janvier dernier, la rupture du barrage désactivé de Brumadinho dans la région du Minas Gerais (« mines générales », en français) contenant 12,7 millions de m3 de déchets miniers a fait 300 morts et provoqué un tsunami de boue. L’entreprise minière Vale, propriétaire du barrage, s’est rapidement défendue par la voix de son président, Fabio Schvartsman, en ces termes : « Vale est un joyau brésilien qui ne peut être condamné pour un accident qui s’est produit dans l’un des barrages, aussi grande que fut la tragédie ». Faisant preuve d’un mépris souverain, M. Schvartsman est resté ostensiblement assis au cours de la minute de silence qui, en audience publique devant les députés, a salué la mémoire des victimes, alors que tous les autres participants s’étaient levés.

Lire la suite

Usine Ford : toujours en lutte contre la fermeture (Philippe Poutou)

L’homologation par l’État du plan de licenciements et de fermeture de l’usine Ford, le samedi 4 mars2019, a acté la fermeture de l’usine. Ni les médias ni personne n’en parlent plus publiquement. C’est comme si tout était plié, comme s’il fallait passer à autre chose. Comme si la liquidation de cette usine avec la disparition de ses 870 salarié.e.s directs,avec en plus celle d’environ 2000 emplois induits dans la région, n’était pas si grave et qu’on allait vite s’en remettre.

Lire la suite

La dérive vers un État autoritaire : quelles résistances organiser ? (Commission Démocratie d’attac)

Des milliers de manifestants blessés, dont des personnes mutilées à vie, des centaines de poursuites judiciaires et de condamnations immédiates, la répression du mouvement social, et singulièrement des Gilets jaunes, sont des faits désormais avérés. Syndicalistes, jeunes, journalistes, observateurs, street medics, autant de catégories directement impactées. Ce phénomène s’inscrit dans une tendance lourde de la gestion de l’ordre public en France, qui s’exerce historiquement et en premier lieu à l’encontre des quartiers populaires. Cette situation nécessite une stratégie de résistance d’envergure.

Lire la suite

Pour des politiques en faveur des femmes dans l’Union européenne (Commission genre d’attac)

À l’heure du renouvellement du Parlement européen de mai 2019, Attac constate l’absence de propositions et d’avancées fortes de l’Union européenne en faveur de l’égalité femmes-hommes, et souhaite contribuer au débat en présentant plusieurs revendications. En plus des exigences universelles liées aux droits des femmes (liberté de disposer de son corps, droit à la contraception et à l’avortement, lutte contre la prostitution et contre toutes les violences) et pour lesquelles il reste encore beaucoup à faire, des mesures volontaristes sur quatre thématiques nous semblent incontournables pour parvenir à de véritables progrès dans la condition des femmes européennes : des services publics d’accueil de la petite enfance et d’aide à la prise en charge des personnes dépendantes, la mise en œuvre de mesures volontaristes pour l’égalité, un partage égalitaire de la prise en charge des enfants dans la sphère familiale, et le droit de vivre dans un environnement sain.

Lire la suite

Débats

Sur la comparaison internationale des « dépenses publiques » : notre comptabilité nationale induit-elle en erreur ? (Francisco Vergara )

Une des questions les plus disputées chez les économistes est celle du rôle et de la taille que le secteur public doit avoir dans un pays riche et développé comme la France.
L’importance de cette question se comprend, car l’histoire des nations est remplie d’exemples d’un secteur (ou d’une branche) devenant trop grand, ou restant trop petit, freinant la croissance ou rendant l’économie plus vulnérable. Un cas récent est celui du « secteur des sociétés financières », dont la taille a doublé dans plusieurs pays pendant la vingtaine d’années qui a précédé l’effondrement économique de 2008.
Il est légitime donc de se demander si ce n’est pas aussi le cas, en France, du « secteur des administrations publiques ». Mais l’argument le plus souvent utilisé par ceux qui avancent cette thèse n’est pas sérieux.

Lire la suite

Du village à Megalopolis : pour une critique du gigantisme (Ilaria Agostini)

L’environnement de la vie humaine et non humaine, objet privilégié de l’urbanisme, est au centre des préoccupations écologistes. Entre les années 1970 et 1980, les écologistes ont identifié les principes théoriques qui auraient pu guider la gestion des villes et des territoires, et être mis en pratique dans des expériences micro-territoriales, germes d’autres mondes possibles.
Mais une idéologie dominante couronne Megalopolis comme la seule forme possible de vie ensemble. Politiquement incarnée dans la « ville-État », un néo-écosystème artificiel qui centralise le pouvoir économico-politique de macro-régions désertes, Megalopolis plonge la planète dans l’abîme de l’écocide.

Lire la suite

L’enjeu stratégique européen - Débats nécessaires et possibles dépassements de choix binaires piégés (Catherine Samary)

La proximité des prochaines élections européennes a catalysé la production de plusieurs ouvrages collectifs partageant une optique anticapitaliste et internationaliste, ainsi qu’une caractérisation radicalement critique de l’UE : c’est vrai du livre d’Attac-Copernic comme de celui du Collectif « Chapitre 2 » qui ont l’objet à Paris d’une présentation croisée le 13 mai. C’est également l’optique du recueil Europe alternatives démocratiques, Analyses et propositions de gauche que je voudrais commenter ici. Tous défendent l’idée – appuyée sur l’expérience de Syriza notamment – qu’une politique progressiste implique une confrontation et une rupture nécessaires avec les traités et politiques dominants.

Lire la suite

Les inégalités mondiales analysées par Branko Milanovic (Jacques Cossart)

Branko Milanovic a été, pendant plus de vingt ans, économiste au département de recherche de la Banque mondiale. Au cours de toutes ces années, les inégalités ont constitué le point nodal de ses préoccupations et investigations. Il publiait en 2016 Global inequality. L’édition française, Inégalités mondiales est préfacée par Thomas Piketty. En 2016, le livre fut classé dans le 12 top books du Financial Times, journal qui, pourtant, s’est récemment répandu en louanges de la politique à venir de Jair Bolsonaro !

Lire la suite

Les monnaies alternatives ? Mais alternatives à quoi ? (Alain Beitone)

Jérôme Blanc travaille depuis longtemps sur la monnaie et tout particulièrement sur les diverses expériences de monnaies alternatives. C’est ce terme qu’il utilise de préférence à celui de « monnaies locales » ou de « monnaies complémentaires » dans son livre Les monnaies alternatives. Sa connaissance étendue de ce domaine lui permet une présentation nuancée de la diversité des expériences réalisées. Elle lui permet également d’illustrer chacun des domaines étudiés par des exemples de mises en œuvre dans diverses régions du monde.

Lire la suite

Derrière les retraites, le travail. À propos du livre de Bernard Friot, « Le travail, enjeu des retraites » (Jean-Marie Harribey)

Chacun des livres de Bernard Friot est l’occasion de réfléchir à des questions cruciales pour comprendre la situation dans laquelle le capitalisme contemporain plonge les travailleurs. Je débats avec lui depuis une bonne vingtaine d’années. Nos chemins se sont croisés parce que nous avons, chacun de notre côté et comme beaucoup d’autres, tenté d’analyser la place du travail et des droits sociaux dans un système en crise. Pour ma part, au début dans le cadre d’une réflexion sur la soutenabilité sociale et écologique, puis à cause justement de la crise capitaliste, j’ai formulé une conception du travail productif dans la sphère monétaire non marchande, à l’encontre de la vision libérale mais aussi de la vision marxiste traditionnelle. De son côté, Bernard Friot, à partir de sa connaissance de l’histoire sociale, a procédé à une reformulation générale du sens de la cotisation sociale pour en faire le pivot d’une transformation communiste de la société.

Lire la suite

Revue des revues

Revue des revues (Jacques Cossart)

Cette revue des revues aborde deux questions. La première concerne la dégénérescence progressive de la démocratie aux États-Unis. L’élection de Trump marque la mainmise des plus grandes fortunes sur la société. La seconde question porte sur le développement des inégalités dans le monde, dont la documentation est maintenant très abondante. Ces deux questions viennent conforter le compte rendu de lecture du livre de Branko Milanovic présenté dans la partie Débats.

Lire la suite

À l’attention des lecteurs, note sur le statut de la revue Les Possibles

La revue Les Possibles a maintenant quatre ans d’âge et sa diffusion progresse régulièrement. Nous rappelons qu’elle fut créée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac pour être un lieu de débat théorique sur la nécessaire transformation de la société, aujourd’hui minée par le capitalisme néolibéral. Dès lors, ouverte à toutes les personnes qui s’inscrivent dans cette perspective, elle est indépendante de l’association Attac, le contenu des articles est de la responsabilité de leurs auteurs et n’engage pas l’association. La diversité des sujets, des auteurs et des disciplines témoigne de la volonté de garantir le pluralisme des idées. Le choix des thèmes et le respect des règles du débat scientifique et démocratique sont assurés par un comité éditorial dont la composition figure à la fin du sommaire.
Le comité éditorial

Adresse

Attac, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris

Directeur de la publication

Jean-Marie Harribey

Secrétariat de la rédaction

Isabelle Bourboulon, Jacques Cossart, Jean-Marie Harribey, Esther Jeffers, Frédéric Lemaire, Christiane Marty, Pascal Paquin, Jeanne Planche, Dominique Plihon, Jean Tosti, Aurélie Trouvé

Responsables techniques

Edgard Deffaud, Serge Gardien, Éric Le Gall, Wilfried Maurin, Pascal Paquin, Tom Roberts, Rémi Sergé, Olivier Tétard

Comité éditorial

Sylvie Agard, Christophe Aguiton, Verveine Angeli, Paul Ariès, Geneviève Azam, Daniel Bachet, Jacques Berthelot, Catherine Bloch-London, Martine Boudet, Isabelle Bourboulon, Thierry Brugvin, Thierry Brun, Alain Caillé, Claude Calame, Christian Celdran, François Chesnais, Francoise Clement, Pierre Concialdi, Jacques Cossart, Thomas Coutrot, Christian Delarue, Vincent Drezet, Cédric Durand, Guillaume Duval, Mireille Fanon-Mendès-France, Daniel Faugeron, David Flacher, Fabrice Flipo, Pascal Franchet, Bernard Friot, Jean Gadrey, Susan George, Jérôme Gleizes, Gérard Gourguechon, André Grimaldi, Janette Habel, Nicolas Haeringer, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Esther Jeffers, Isaac Johsua, Pierre Khalfa, Serge Le Quéau, Frédéric Lemaire, Christiane Marty, Gus Massiah, Antoine Math, Dominique Méda, Georges Menahem, Denise Mendez, Pascal Paquin, René Passet, Évelyne Perrin, Dominique Plihon, Thierry Pouch, Daniel Rallet, Jean-Claude Salomon, Catherine Samary, Denis Sieffert, Vicky Skoumbi, Jean-Louis Sounes, Daniel Tanuro, Bruno Tinel, Michel Thomas, Jean Tosti, Éric Toussaint, Stéphanie Treillet, Aurélie Trouvé, Patrick Viveret

Contact avec la revue et soumission d’articles

Les propositions d’articles nouveaux ainsi que les contributions répondant à des textes publiés dans les numéros précédents de la revue doivent être adressées au secrétariat de la revue : revue-cs-secretariat@list.attac.org

La revue a noué un partenariat avec Mediapart à travers une « édition » créée sur ce site : http://blogs.mediapart.fr/edition/la-revue-du-conseil-scientifique-dattac. À chaque parution trimestrielle de la revue, un des articles sera mis en ligne sur Mediapart.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org