Un an après le début du mouvement des Gilets jaunes, Attac renouvelle son soutien !

jeudi 14 novembre 2019, par Attac France

Voici un an exactement apparaissait le mouvement des Gilets jaunes, qui se poursuit aujourd’hui. Hors des cadres de mobilisations traditionnels, sont apparus des femmes et des hommes, jusqu’ici souvent invisibilisé·e·s, toujours plus en difficulté face aux fins de mois, déplorant les injustices criantes, et n’ayant souvent jamais manifesté.

Les Gilets jaunes se sont emparé·e·s de l’espace public en occupant les ronds-points de villes petites et grandes, certain·e·s se déplaçant chaque semaine à Paris pour défiler de manière inédite au contact des lieux de pouvoir, jusqu’à reprendre possession du rond-point le plus emblématique de l’Hexagone : celui de l’Étoile.

Les Gilets jaunes exigent la justice sociale, fiscale, écologique, faisant le lien entre ces différentes exigences autour du slogan « fin du monde, fin du mois, même combat » en passant par exemple, par la revendication d’un plan contre la précarité énergétique. Le mouvement a permis que se développe la prise de conscience qu’il ne pourrait pas y avoir de justice climatique sans justice sociale. Il a également porté des exigences fortes en matière de démocratie, autour notamment de l’exigence du Référendum d’Initiative Citoyenne.
Les Gilets jaunes expriment une colère immense contre l’injustice de la politique du gouvernement, qui a multiplié les cadeaux fiscaux pour les plus riches en les faisant payer au reste de la population. Nous sommes reconnaissants envers les Gilets jaunes d’avoir permis un large débat, entre autre, autour des revendications de justice fiscale défendant ainsi :

  • le rétablissement de l’ISF et de la progressivité de l’imposition sur le capital,
  • la baisse de la TVA sur les produits de première nécessité
  • une réelle lutte contre l’évasion fiscale...

Le mouvement, sans leader, s’est structuré en assemblées puis en « assemblées des assemblées » dont quatre se sont déjà tenues et ont produit de nombreuses propositions et revendications. Emmanuel Macron a tenté de réagir en organisant un « grand débat », fermé et convenu, qui n’a été qu’une diversion. Le gouvernement prétend avoir distribué 10 milliards d’euros en réponse aux Gilets jaunes, mais les mesures prises sont très éloignées des attentes exprimées par les manifestant·e·s. De plus, ce qui est donné d’une main sera repris de l’autre puisqu’il s’agit notamment de mesures de défiscalisation des heures supplémentaires ou de baisses des cotisations sociales, alors qu’il aurait été juste de récupérer les milliards versés aux plus riches depuis le début du quinquennat.

La réaction en vidéo d’Aurélie Trouvé, à la suite des « annonces » d’Emmanuel Macron le 10 décembre.

Le mouvement des Gilets jaunes a subi une répression insupportable, à la fois policière et judiciaire : des milliers de blessés, dont certain·e·s ont eu des mains arrachées ou ont été éborgné·e·s, plus de 10 000 gardes à vue, 3100 condamnations, dont 400 à de la prison ferme, souvent en comparution immédiate. L’engagement des militant·e·s et sympathisant·e·s d’Attac dans le mouvement a d’ailleurs été sombrement mis en lumière par les blessures graves de Geneviève Legay, porte-parole d’Attac 06, le 23 mars dernier. Comme beaucoup, Attac mène un combat quotidien et difficile pour amener les responsables de ces violences devant la justice.

Après un an d’existence le mouvement se poursuit, avec une forte implication dans les luttes locales, et l’établissement de liens toujours plus forts avec d’autres organisations : associations, collectifs, syndicats... L’Assemblée des Assemblées de Montpellier début novembre a appelé à rejoindre les grèves et manifestations pour les retraites à partir du 5 décembre. Aussi, beaucoup d’actions prévues à l’initiative d’Attac contre Amazon le 29 novembre, le jour du Black Friday, se feront avec des Gilets jaunes.

Attac, dans la continuité de son soutien au mouvement exprimé dès ses débuts, appelle ses adhérent·e·s et sympathisant·e·s à participer aux mobilisations organisées les 16 et 17 novembre.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org