Trente-deuxième numéro des Possibles, la revue éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac

vendredi 17 juin 2022, par Le Conseil scientifique d’Attac France

Le trente-deuxième numéro de la revue trimestrielle Les Possibles, éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac, est disponible. Retrouvez ci-dessous le sommaire de ce numéro et inscrivez-vous pour recevoir la revue.

Retrouvez le sommaire de ce trente-deuxième numéro.

Les précédents numéro sont disponibles en ligne Numéro 1 ; Numéro 2 ; Numéro 3 ; Numéro 4 ; Numéro 5 ; Numéro 6 ; Numéro 7 ; Numéro 8 ; Numéro 9 ; Numéro 10, Numéro 11, Numéro 12, Numéro 13, Numéro 14 ; Numéro 15 ; Numéro 16 ; Numéro 17 ; Numéro 18 ; Numéro 19 ; Numéro 20 ; Numéro 21 ; Numéro 22 ; Numéro 23 ; Numéro 24 ; Numéro 25 ; Numéro 26 ; Numéro 27 ; Numéro 28 ; Numéro 29 Numéro 30 Numéro 31.

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org


Du temps de la division au temps de l’union ? (Jean-Marie Harribey )

Nous saurons plus tard (dans quelques mois, quelques années… ?) si le rassemblement des forces politiques de gauche forgé pour les élections législatives de 2022 sera durable ou non. Pour l’instant, un verrou a sauté : anathèmes et divergences ont été mis de côté pour laisser place au programme de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES). Nous avons ici tellement souvent argumenté en faveur de la mise en cohérence de la question sociale et de la question écologique que nous approuvons complètement cette stratégie qui porte ensemble la remise en cause de la logique capitaliste et du productivisme dévastateur de la nature et des écosystèmes qui lui est inhérent.

Lire la suite

Dossier : Au croisement des différents rapports d’exploitation et de domination

Le Pourquoi je mentionne les femmes (Flora Tristan)

Ouvriers, mes frères, vous pour lesquels je travaille avec amour, parce que vous représentez la partie la plus vivace, la plus nombreuse et la plus utile de l’humanité, et qu’à ce point de vue je trouve ma propre satisfaction à servir votre cause, je vous prie instamment de vouloir bien lire avec attention, ce chapitre, car il faut bien vous le persuader, il y va pour vous de vos intérêts matériels à bien comprendre pourquoi je mentionne les femmes en les désignant par : ouvrières ou toutes.

Lire la suite

La question féminine (Eleanor Marx)

La fin du mode de production capitaliste et, de ce fait, de la société dont il est la base, correspond, pensons-nous, à une échéance calculable en années plutôt qu’en siècles. Et cette fin signifie la refonte de la société en des formes plus simples, voire en éléments, dont la restructuration créera un nouvel et meilleur ordre des choses. La société est en faillite morale et c’est dans les relations entre les hommes et les femmes que se manifeste cette faillite avec la clarté la plus repoussante. Les efforts pour différer cet effondrement en tirant des plans sur la comète sont inutiles. Il faut voir les faits en face.

Lire la suite

Déconstruction, intersectionnalité, universalisme : quoi de commun ? (Bernard Couturier)

Dans un contexte où l’esprit de recherche désintéressée de l’université française est sérieusement mis à mal par des recherches de rentabilité, déconstruction, intersectionnalité, universalisme, tous ces termes sont l’objet de fantasmes et de polémiques qu’il va falloir balayer si on veut discuter sérieusement. Un exemple récent de confusions multiples a été donné par le colloque organisé par M. Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, sur « le wokisme et la déconstruction », colloque mené avec des mots qui sont d’une stupidité et d’une perversité innommables.

Lire la suite

Dépasser le clivage entre féminisme intersectionnel et féminisme universaliste (Catherine Bloch-London, Christiane Marty, Josette Trat)

Depuis quelques années, un nouveau clivage s’est formé au sein du mouvement féministe, entre deux courants maintenant dénommés « féminisme universaliste » et « féminisme intersectionnel ». De nombreux médias ont organisé des débats confrontant des représentantes « ad hoc » de chacun de ces courants, mais ils ont plus souvent contribué à figer le clivage qu’à vraiment clarifier les divergences. Cette division affaiblit de manière considérable la capacité des féministes de lutter contre les régressions sociales, économiques et sociétales en cours, lutte qui fait pourtant partie de nos urgences.

Lire la suite

L’intersectionnalité : entre cadre méthodologique, usages émancipateurs et usages identitaristes (Philippe Corcuff)

La galaxie de l’intersectionnalité enrichit la pensée critique et les mouvements sociaux émancipateurs, contrairement aux caricatures qui la visent aujourd’hui dans les espaces médiatique, intellectuel et politicien. Cependant certains de ses usages rencontrent aussi des limites, dont deux seront privilégiées ici : des ambiguïtés épistémologiques et des adhérences identitaristes.

Lire la suite

L’universalisme face à la question raciale (Alain Policar)

Porter un regard lucide sur notre histoire coloniale, et sur les discriminations fondées sur la race, n’est pas incompatible avec la défense de l’universalisme. À condition que celui-ci reste un humanisme ouvert à la diversité, et non un simple étendard mobilisé pour défendre l’« identité nationale », construite, historiquement, sur l’exclusion des non-Blancs. Il ne s’agit pas pour autant de célébrer « l’authenticité identitaire » mais d’encourager, au contraire, la liberté de tout un chacun à choisir d’autres appartenances que celles qui lui ont été données.

Lire la suite

Les gauches et les luttes contre les discriminations raciales : des aveuglements qui viennent de loin (Olivier Le Cour Grandmaison )

En ces temps où de nombreux dirigeant·e·s de la France insoumise et du Parti communiste, entre autres, saluent en des termes hyperboliques une nouvelle union politique qu’ils disent historique, et entretiennent sans fin la mythologie relative au Front populaire, il est nécessaire de rappeler quelques faits. Certes des augmentations significatives des salaires – 12 % -, la réduction du temps de travail hebdomadaire à 40 heures et deux semaines de congés payés sont à inscrire au bilan du gouvernement de l’époque et de la majorité qui le soutenait.

Lire la suite

Réflexions sur « l’intersectionnalité » à partir du livre de Pap Ndiaye La Condition noire (Gérard Noiriel)

En tant que socio-historien, je n’ai jamais été convaincu par celles et ceux qui veulent nous faire croire que leur théorie serait la clé qui ouvrirait toutes les serrures de la connaissance. Quand j’étais étudiant, je me souviens que les marxistes althussériens, comme Étienne Balibar, s’efforçaient de nous persuader que « la dictature du prolétariat » était le concept dont le mouvement ouvrier avait absolument besoin pour faire la révolution. Je regrette que ce genre de théorie ait été jeté aux oubliettes sans donner lieu à une véritable analyse auto-critique, car cela aurait permis aux générations suivantes de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Lire la suite

Idylle ou lucidité antiraciste, la commune humanité en question (Sophie Wahnich)

Dissoudre la haine dans le bon voisinage ?

1. Une femme blanche crie. L’objectif photographique l’a choisie parmi une foule de femmes qui crient. Celle-ci ouvre grand la bouche, fronce le front, les yeux, le nez, montre les dents. C’est littéralement une bouche qui mord dans un visage qui rugit de haine et de colère. Une coiffure blonde bien arrangée avec des boucles indéfrisables, un petit chemisier en vichy, manches courtes. Elle tient contre elle trois livres que l’on peut reconnaître comme appartenant à une bibliothèque.

Lire la suite

Débats

L’écologie politique entre fiction et réalité sociale (Jean-Marie Harribey )

Le paradoxe n’est pas mince : l’écologie politique oscille entre une véritable prise en compte de la réalité terrestre, dans laquelle les humains vivent et construisent leurs sociétés, et un idéalisme philosophique qui les conduit à échafauder des représentations enchanteresses de la nature, pour ne pas dire illusoires. Néanmoins, l’exacerbation de la crise écologique (extinction des espèces, perte de biodiversité, épuisement des ressources, pollutions de l’eau, de l’air et des sols, acidification des océans, réchauffement du climat, fonte des calottes glaciaires, etc.) a le mérite de contribuer à faire évoluer la conception du rapport que les humains entretiennent avec la nature.

Lire la suite

Sur le livre de François Dubet, Tous inégaux, tous singuliers. Repenser la solidarité (Alain Caillé)

Difficile de présenter en quelques lignes un ouvrage aussi riche que celui-ci qui condense et actualise les résultats d’au moins quatre décennies de recherche d’un de nos meilleurs sociologues. Sur l’état actuel de l’idéal d’égalité, et sur ses contradictions, voire ses impasses, on ne trouvera rien de plus précis, d’aussi synthétique et de mieux documenté. L’essentiel peut se dire ainsi : depuis les années 1980 nous sommes passés d’un régime d’idéal de justice dans lequel il s’agissait de corriger les inégalités de position, de richesse et de revenu, à un régime de justice dans lequel chacun doit se voir attribuer une chance égale de succès.

Lire la suite

Homo adulescens, Lettre sur le Despotisme hébécratique (Alain Accardo)

Quelle chimère est-ce donc que l’homme ? Quelle nouveauté,

quel monstre, quel chaos, quel sujet de contradiction, quel prodige !
Juge de toutes choses, imbécile ver de terre ; dépositaire du vrai,
cloaque d’incertitude et d’erreur : gloire et rebut de l’univers.
Pascal, les Pensées, vii, 434.

Cher·e·s ami·e·s,

Cette lettre est la dernière que vous recevrez signée de mon nom terrestre, celui de Gracchus-le-Second, que vous me connaissez et sous lequel j’ai accompli la mission qui m’a été confiée par le DIEU (Directoire Intergalactique de l’Espace Unifié), il y a environ 90 ans, dans le calendrier terrestre. Comme vous ne le savez sans doute pas encore, le siège du DIEU est situé sur une minuscule planète tellurique appartenant au double amas stellaire de Persée, visible à l’œil nu et répertorié NGC-884 au catalogue astronomique universel.

Lire la suite

À l’attention des lecteurs, note sur le statut de la revue Les Possibles

La revue Les Possibles a maintenant quatre ans d’âge et sa diffusion progresse régulièrement. Nous rappelons qu’elle fut créée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac pour être un lieu de débat théorique sur la nécessaire transformation de la société, aujourd’hui minée par le capitalisme néolibéral. Dès lors, ouverte à toutes les personnes qui s’inscrivent dans cette perspective, elle est indépendante de l’association Attac, le contenu des articles est de la responsabilité de leurs auteurs et n’engage pas l’association. La diversité des sujets, des auteurs et des disciplines témoigne de la volonté de garantir le pluralisme des idées. Le choix des thèmes et le respect des règles du débat scientifique et démocratique sont assurés par un comité éditorial dont la composition figure à la fin du sommaire.
Le comité éditorial

Adresse

Attac, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris

Directeur de la publication

Jean-Marie Harribey

Secrétariat de la rédaction

Isabelle Bourboulon, Edgard Deffaud, Jean-Marie Harribey, Esther Jeffers, Éric Le Gall, Christiane Marty, Pascal Paquin, Dominique Plihon, Jean Tosti

Responsables techniques

Edgard Deffaud, Serge Gardien, Éric Le Gall, Wilfried Maurin, Pascal Paquin, Rémi Sergé, Olivier Tétard, Valentin Drean

Comité éditorial

Sylvie Agard, Christophe Aguiton, Verveine Angeli, Paul Ariès, Geneviève Azam, Daniel Bachet, Jacques Berthelot, Catherine Bloch-London, Martine Boudet, Isabelle Bourboulon, Thierry Brugvin, Thierry Brun, Alain Caillé, Claude Calame, Christian Celdran, François Chesnais, Francoise Clement, Pierre Concialdi, Jacques Cossart, Annick Coupé, Thomas Coutrot, Christian Delarue, Vincent Drezet, Cédric Durand, Guillaume Duval, Mireille Fanon-Mendès-France, Daniel Faugeron, David Flacher, Fabrice Flipo, Pascal Franchet, Bernard Friot, Jean Gadrey, Susan George, Jérôme Gleizes, Gérard Gourguechon, André Grimaldi, Janette Habel, Nicolas Haeringer, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Esther Jeffers, Isaac Johsua, Pierre Khalfa, Serge Le Quéau, Frédéric Lemaire, Christiane Marty, Gus Massiah, Antoine Math, Dominique Méda, Georges Menahem, Pascal Paquin, René Passet, Évelyne Perrin, Dominique Plihon, Thierry Pouch, Daniel Rallet, Jean-Claude Salomon, Catherine Samary, Denis Sieffert, Vicky Skoumbi, Jean-Louis Sounes, Daniel Tanuro, Bruno Tinel, Michel Thomas, Jean Tosti, Éric Toussaint, Stéphanie Treillet, Aurélie Trouvé, Patrick Viveret

Contact avec la revue et soumission d’articles

Les propositions d’articles nouveaux ainsi que les contributions répondant à des textes publiés dans les numéros précédents de la revue doivent être adressées au secrétariat de la revue : revue-cs-secretariat@list.attac.org

La revue a noué un partenariat avec Mediapart à travers une « édition » créée sur ce site : http://blogs.mediapart.fr/edition/la-revue-du-conseil-scientifique-dattac. À chaque parution trimestrielle de la revue, un des articles sera mis en ligne sur Mediapart.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org