Réforme bancaire : Attac décontamine la finance toxique !

mercredi 20 mars 2013, par Attac France

Alors que les sénateurs français s’apprêtent à leur tour à adopter en première lecture une réforme bancaire au rabais, Attac a mené, mardi 19 mars, une action de décontamination devant le Sénat pour dénoncer la finance toxique*.

En effet, spéculation, bonus, stock-options, trading haute fréquence, ventes à découvert, paradis fiscaux, hegde funds, dark pools... forment un cocktail explosif de produits financiers hautement toxiques qui déstabilisent les États (comme le montre la situation à Chypre*), nuisent à la santé de notre société et empêchent tout financement de la transition écologique.

C’est ce qu’Attac a voulu rappeler à l’ensemble des parlementaires français qui se contentent d’amendements à la marge du projet de loi proposé par le gouvernement. Dominique Plihon, nouveau porte-parole d’Attac France* estime «  qu’en abdiquant aussi rapidement devant le pouvoir des banques et de la finance, les parlementaires s’interdisent toute marge de manœuvre pour sortir durablement de la crise ». Nos élus choisissent ainsi de condamner les moins fortunés des français-es à subir l’austérité, les licenciements et de nouvelles «  réformes  »   toujours plus injustes comme celle du marché du travail.

Pour attirer leur attention sur cette erreur politique majeure, Attac fera parvenir à chaque parlementaire un exemplaire de ses « 20 mesures pour une véritable réforme bancaire »,  car, selon Dominique Plihon, nous avons besoin « de mesures bien plus ambitieuses pour mettre le système bancaire au service de l’ensemble des citoyens et le faire contribuer à la reconversion sociale et écologique de nos économies  ».

Attac entend également multiplier ce type d’action partout en France pour dénoncer les véritables fauteurs de crise et mobiliser toujours plus de personnes dans son combat pour désarmer les marchés financiers.

Notes et liens :