Nouvelle initiative! Découvrez 👉 l'Observatoire de la justice fiscale 🔭

Un millier d’économistes pour la taxe Tobin

Article paru dans La Tribune

Des professeurs d’économie du monde entier ont signé une lettre réclamant « de toute urgence » une taxe sur les transactions financières aux ministres des Finances du G20. Cette « taxe Tobin » est déjà défendue par plusieurs gouvernements européens, notamment en France.

« Il est temps (…) que le secteur financier rende un peu de ce qu’il a pris à la société ».

La pétition signée par un millier d’économistes est claire. Pour eux, il faut taxer les transactions financières, pour contribuer à l’éducation, la santé, l’accès à l’eau des pays les plus pauvres et lutter contre le réchauffement climatique. Cette idée est défendue depuis 1972 par un autre économiste, James Tobin, lauréat du Nobel. Son nom est parfois donné à cette taxe.de Adressée aux ministres des Finances du G20 réunis à Washington cette semaine et à Bill Gates, chargé de mission sur les financements innovants, la pétition insiste sur la nécessité d’imposer une telle taxe au niveau mondial. Pour eux, la faiblesse du taux demandé – 0,05% – ne devrait pas rebuter les acteurs de la finance mondiale. Ils citent ainsi en exemple le Royaume-Uni et sa taxe sur les transactions sur titres dix fois plus importante.

Selon les défenseurs de la taxe Tobin, ce faible taux permettrait de dégager des milliards d’euros en raison de la fréquence très importante des transactions financières effectuées chaque jour. 

Une centaine d’économistes français 

Les signataires sont originaires de cinquante-trois pays différents. Certains exercent dans de prestigieuses universités comme Harvard, Berkeley aux États-Unis ou Cambridge et Oxford en Grande-Bretagne. Pour la France, une centaine d’économistes ont répondu présents, de la Sorbonne à Polytechnique en passant par le CNRS. Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand et impliqué dans le micro-crédit, en fait partie. Le consensus est censé peser sur les décisions prises lors des réunions du G20.

« Les économistes ont la réputation de ne pouvoir s’accorder sur aucun sujet », souligne ainsi Sébastien Fourmy membre de l’association humanitaire Oxfam France qui a contribué à la mise en place de cette pétition. 

Ces économistes ne sont pas les premiers à s’exprimer en faveur d’une taxe sur les transactions financières. Les gouvernements français et allemands, une majorité de députés européens et la BCE se sont déjà prononcés pour la création d’une telle taxe. L’Allemagne semble toutefois moins pressée de la mettre en place que la France où elle pourrait même entrer en vigueur avant la fin de l’année.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org