La tournée des banques

Des militants d’Attac ont joué des saynètes devant les vitrines des banques. C’est pour ainsi dire historique, et loin d’être un scoop : Attac n’est pas très copain avec le système bancaire tel qu’il est institué. Hier matin, dans le centre-ville de Mont-de-Marsan, les militants du mouvement n’ont pas fait mentir cette incompatibilité d’humeur. Alors que le G8 s’était achevé la veille à Deauville sous haute protection policière, les militants du mouvement altermondialiste de Mont-de- Marsan avaient entrepris de résumer sous forme de saynètes de théâtre de rue les « petites choses » qu’ils reprochent à l’ultralibéralisme et à l’économie de marché. Pendant près de deux heures, la trentaine de militants a donc entamé une tournée de la plupart des établissements bancaires du centre-ville. « Il faut réduire vos salaires » L’action a débuté par un moment de nettoyage au karcher. « Désinfection, dépollution », scandent les faux agents d’entretien, tout en aspergeant copieusement les vitrines. Le temps que d’autres énumèrent le nombre de filiales que la société visitée possède selon eux dans des paradis fiscaux. Puis une autre militante joue la banquière. « Bonjour, nous sommes le bon sens près de chez vous, la banque à qui parler… etc... », dit la comédienne. Mais lorsqu’un faux client touché par la crise réclame un prêt, la réponse est tranchante : « Y a pas écrit la Poste, là ». Cruel. Entre ensuite un représentant de l’instance internationale la plus célèbre du moment : « Nous allons vous aider », assure le monsieur en costume. Et de poursuivre : « par contre, il faut supprimer les services publiques, ouvrir les frontières et réduire vos salaires de 25 % ». Au-delà de l’humour mi-potache, mi-militant, Attac des Landes entend s’associer à un mouvement national afin de soumettre aux directeurs d’établissements bancaires un questionnaire très pointu sur lequel la thématique des paradis fiscaux figure en bonne place. « Les résultats seront rendus publics », explique Philippe Vintejoux, représentant landais du mouvement. Selon lui, en France, deux grandes banques ont déjà accepté de répondre.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org