Revue de presse : Attac mobilisée contre la « loi Travail jetable »

mardi 19 septembre 2017, par Attac France

Attac s’engage pleinement dans la mobilisation contre la « loi Travail jetable ». Après avoir publié une tribune signée par Annick Coupé et Dominique Plihon qui explique ce concept de travail jetable, un groupe de 30 militant·e·s, accompagné par Aurélie Trouvé, est allé renommer le siège du parti d’Emmanuel Macron : « La Régression en marche ». Retrouvez dans cet article les différentes apparitions d’Attac dans les médias sur ce sujet.

La tribune publiée par Dominique Plihon et Annick Coupé, « Emmanuel Macron invente le « travail jetable », Le HuffPost, 12 septembre 2017

Emmanuel Macron dit vouloir « libérer le travail » par ses ordonnances, et il n’y a pas de raison d’en douter. Mais dans sa vision du monde, la liberté du travail c’est sa liquidité. Le travail doit être négociable à vue, achetable et jetable d’un clic de souris comme un titre financier. Micro-jobs en Allemagne, contrats « zéro heure » en Grande-Bretagne, plates-formes de « jobbing » autoproclamées « économie collaborative », figurent ce rêve qu’il conviendrait de généraliser.Lire la suite

À la télévision

Tanguy de Lanlay, « Opération coup de poing d’Attac devant le siège de LREM », BFM TV, 19 septembre 2017

« Les ordonnances rendront le travail jetable d’un clic comme un titre financier », assurent les militants sur place. Deux manifestants en bleu de travail, une poubelle autour de la taille où il était inscrit « travail jetable », tiraient un autre manifestant déguisé en César et portant un masque d’Emmanuel Macron. Voir la suite

En vidéo

Le Nouvel Obs, « DIRECT - Action de Attac au siège de la Republique en Marche » , Le Nouvel Obs, 19 septembre 2017

Pierre Tremblay, « Des « travailleurs jetables » d’Attac rebaptisent à leur manière le nouveau siège LREM », Le HuffPost, 19 septembre 2017

« La régression en marche »... Ce mardi 19 septembre au matin, une trentaine de militants de l’organisation Attac ont déboulé devant le nouveau siège de La République en Marche à Paris. Dans une mise en scène soigneusement préparée, un faux Emmanuel Macron et des « travailleurs jetables » ont dénoncé les ordonnances réformant le Code du Travail.Lire la suite

Sur les réseaux sociaux

Dans la presse

Reporterre, « Le parti de Macron est « le parti de la régression », selon Attac », Reporterre, 19 septembre 2017

« Vêtus » de poubelles estampillées « travailleur jetable », ils ont installé des banderoles indiquant La Régression En Marche. Une effigie du président Emmanuel Macron parée d’une toge et de lauriers jupitériens a également été placée dans une poubelle avec une affichette « président cynique ».Lire la suite

Cette revue de presse sera prochainement mise à jour.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org