TTF : Le passage en force de Bercy échoue !

mardi 9 décembre 2014, par Aides - Coalition Plus, Attac France, Oxfam France

Camouflet pour la France : Le soi-disant « compromis » de taxe sur les transactions financières proposé par le ministre des Finances français a abouti à un échec des négociations. L’accord sur une première phase de la taxe sur les transactions financières qui devait être décidé lors de ce dernier conseil des ministres européens des Finances de l’année n’aura donc pas été possible.

Les ministres des Finances européens réunis à Bruxelles autour du projet de taxe européenne sur les transactions financières (TTF) n’ont pas accepté la proposition au rabais portée initialement par la France, le pays qui s’était le plus engagé sur ce projet. Même les socio-démocrates allemands et autrichiens ont exprimé, en amont de cette rencontre, leur mécontentement devant la position française a minima[1]. Pire, alors que la TTF doit être mise en place en janvier 2016, les 11 n’ont même pas réussi à fixer un nouveau calendrier de négociations, désormais au point mort.

Les associations AIDES, Coalition PLUS, Oxfam France et Attac sont sidérées de constater que la France est prête à se priver de milliards d’euros de recettes supplémentaires par an afin de protéger les privilèges du lobby financier. Car Michel Sapin, en dévoilant la position française le mois dernier, s’est fait officiellement l’avocat personnel des grandes banques françaises, ce que les associations craignaient depuis déjà longtemps.

À l’heure où la France coupe dans les services publics, baisse son aide au développement, envisage pour la première fois de son histoire de diminuer sa contribution à la lutte mondiale contre le sida et accueillera le sommet climatique dont les financements seront un enjeu clé, la manne financière de la TTF européenne est plus que jamais indispensable pour faire face aux grandes urgences européennes et mondiales que sont la lutte contre la pauvreté, le changement climatique et les grandes pandémies.

Hier, dans le cadre d’une journée européenne d’action sur la TTF, les associations, AIDES, Coalition PLUS, Oxfam France, Attac et ONE France ont organisé une action militante place de la Bourse pour interpeller le Président de la République. François Hollande avait fait de la TTF européenne un engagement de campagne et s’était de nombreuses fois engagé à en faire un outil de justice fiscale ambitieux et solidaire.

Les associations ont projeté sur la Place de la Bourse, à Paris, une image montrant le Président français face à un dilemme qui n’est toujours pas résolu : choisira-t-il les urgences mondiales en reprenant le dossier de la TTF et en taxant les produits les plus toxiques, ou se fera-t-il l’écho des spéculateurs financiers ?

L’absence d’un accord ce matin à l’ECOFIN vient signer l’échec de la tentative de passage en force de Michel Sapin. Afin que la TTF voie réellement le jour, les associations AIDES, Coalition PLUS, Oxfam France et Attac demandent à François Hollande de reprendre le dossier en main et de négocier avec ses 10 homologues qui appellent, eux, à un accord qui frapperait réellement la spéculation financière et dégagerait des recettes massives pour les urgences sociales et la solidarité internationale.