La coalition allemande pour la TTF (« Steuer gegen armut ») ne s’en laisse pas imposer

lundi 8 décembre 2014, par Collectif

Avant la réunion des ministres des finances de l’UE mardi, l’Alliance « Taxe contre la pauvreté » exige que le Ministre fédéral des finances Wolfgang Schäuble fasse avancer par une proposition allemande les négociations entre les pays membres de l’UE prêts à introduire la taxe sur les transactions financières. L’Alliance, de concert avec la Campagne française pour une taxe sur les transactions financières, a adressé un texte dans ce sens au Ministre fédéral.

Le gouvernement fédéral doit trancher le nœud gordien à propos de la taxe sur les transactions financières. L’Alliance exige une proposition allemande au sommet de l’ECOFIN.

« Les négociations sur la taxe sur les transactions financières sont au point mort depuis des mois. Le gouvernement fédéral doit maintenant jouer cartes sur table. Nous attendons du Ministre des finances Schäuble qu’il prenne l’initiative de rechercher dans un premier temps un accord politique avec Paris », a déclaré Detlev von Larcher, porte-parole de « Taxe contre la pauvreté » et représentant d’Attac au Comité directeur de l’Alliance. Selon lui, sans un accord germano-français, la taxe est condamnée à l’échec. D’autres concertations bilatérales avec les autres États partenaires devraient suivre. Quelques pays, en particulier la France, ont renoncé sous la pression de la finance à une taxe d’ampleur significative sur les transactions financières, et un compromis boiteux est à craindre.

« C’est totalement inacceptable et cela signifierait, concernant un des projets les plus importants de la Grande Coalition, se plier complètement aux intérêts de la finance », constate Peter Wahl, représentant de WEED dans l’instance dirigeante de l’Alliance. Etant donné que l’Allemagne et l’Autriche continuent à soutenir une taxe sur les transactions financières d’envergure sur une base d’imposition large, ainsi que des mesures efficaces contre l’évasion fiscale, il est selon P.Wahl urgent de rompre sur le plan politique avec cette situation de figement.

« Une taxe d’envergure est indispensable y compris du point de vue des rentrées fiscales », a déclaré Tobias Hauschild d’Oxfam dans l’instance dirigeante de « Taxe contre la pauvreté ». La taxe sur les transactions financières pourrait rien qu’en Allemagne rapporter 17 milliards d’euros. Cet argent devrait, selon T.Hauschild, permettre de financer des mesures d’augmentation des subventions au développement, la lutte contre le changement climatique au niveau international, et des dépenses sociales en Allemagne et en Europe, ainsi que le demande l’Alliance.

La lettre ouverte à Schaüble est disponible sur le site d’Attac : Lettre ouverte à Wolfgang Schaüble.