Zoom sur le requin Total et son implication dans les gaz de schiste en Algérie

mardi 3 mars 2015, par Attac France

Découvrez pourquoi nous demandons à Total de ne pas s’impliquer dans les projets de gaz de Schiste en Algérie.

Total fait parti des multinationales intéressées par les gaz de schiste en Algérie qui détiendrait les troisièmes réserves mondiales selon l’agence internationale de l’énergie. En 2009, Total avait acquis la participation maximale de 49 % (51 % ont été, par la loi, attribués à la compagnie nationale Sonatrach) sur le permis d’Ahnet, une zone située à proximité de la ville d’In Salah. Fin 2014, des forages ont démarré sans aucune consultation de la population locale et ont donné lieu à une forte contestation depuis le début de l’année 2015.

Fin janvier 2015 Total a publié en catimini une information clé : « Le permis d’exploration d’Ahnet étant arrivé à échéance le 6 juin 2014, Total n’y est plus présent depuis cette date » - voir notre communiqué.

Sous pression depuis plusieurs semaines, Total vient de réagir sur twitter (voir ci-dessous) en déclarant "pas de production, d’exploration, ni de demande de permis" pour les gaz de schiste dans la région d’In Salah. Total doit aller plus loin en s’engageant ne pas s’impliquer dans les projets de gaz de Schiste en Algérie, ni aujourd’hui, ni demain !

JPEG - 41.3 ko