15 mars : journée d’action « anti-requins » partout en France

vendredi 7 mars 2014, par Attac France

Les groupes locaux d’Attac et des Amis de la Terre se mobiliseront au cours d’une journée d’action nationale « anti-requins », le samedi 15 mars, pour dénoncer les pratiques prédatrices des banques Société générale et BNP Paribas et de l’entreprise Unilever. Ces trois multinationales seront ciblées en exemple et feront l’objet de demandes concrètes. Attac et les Amis de la Terre appellent les citoyen-ne-s à se joindre à cette mobilisation qui se prolongera jusqu’à satisfaction de leurs demandes !

Des actions sont prévues samedi 15 mars dans toute la France pour dénoncer les pratiques d’Unilever, de la Société générale et de BNP Paribas. Ces trois multinationales seront respectivement ciblées pour leurs pratiques en matière sociale, environnementale et fiscale.

« Malgré la crise, les banques et les multinationales se comportent de plus en plus comme des « super-prédateurs » : contournement des lois, lobbying, évasion fiscale, exploitation des peuples et de la nature. Alors que des millions de personnes subissent les conséquences de la crise, les entreprises du CAC 40, qui ont encore réalisé 50 milliards d’euros de profits en 2013, vont bénéficier de nouveaux cadeaux fiscaux sans avoir à s’engager sur le chemin de la transition sociale et écologique. Notre mobilisation vise à contrer cette impunité et leur stratégie de communication mensongère, et à les faire plier sur des demandes concrètes. En tant que clients, les citoyens ont un énorme pouvoir pour faire pression sur les banques et les multinationales. Il est temps de s’en servir ! » déclare Dominique Plihon, porte-parole d’Attac France.

Les trois multinationales ciblées n’ont pas été choisies au hasard. Nous avons décidé d’apporter notre soutien aux salarié-e-s de Fralib [1] qui luttent contre la fermeture de leur usine par Unilever et réclament que la marque Éléphant leur soit cédée pour leur projet de coopérative. BNP est, quant à elle, attaquée pour sa présence dans 214 paradis fiscaux dont 12 aux îles Caïmans [2]. Enfin, la Société générale est ciblée pour ses impacts beaucoup plus cachés sur l’environnement et le climat.

« Les Amis de la Terre dénoncent depuis l’année dernière le soutien de la Société générale à Alpha Coal, un énorme projet de mine de charbon en Australie, un projet climaticide et qui menace gravement la biodiversité et la Grande Barrière de corail [3]. La mobilisation Requins en partenariat avec Attac entend renforcer la pression sur la banque à qui nous demandons de se retirer publiquement du projet » déclare Lucie Pinson, chargée de campagne Responsabilité des acteurs financiers aux Amis de la Terre.

Marseille, Lyon, Lille, Morlaix, Nancy, Paris, Toulouse... Des actions sont d’ores et déjà planifiées dans une trentaine de villes [4], par des membres des groupes locaux des deux associations et des citoyen-ne-s qui ont également participé au financement participatif de 50 000 kits anti requins [5]. Théâtre de rue, marelle, débat, pique-nique : la journée du 15 mars se veut innovante, festive et ouverte à tou-te-s. La mobilisation durera le temps nécessaire pour faire plier les multinationales visées, et d’autres événements et journées d’action seront organisés tout au long de l’année.

Paris, Montreuil, le 7 mars 2014