15 - 22 mai 2014 : Semaine d’action pour demander à Société Générale de se retirer du projet charbon Alpha Coal

mercredi 14 mai 2014, par Attac France, Bizi !, Les Amis de la Terre

Bayonne, Montreuil, Paris, le 13 mai 2014 - Les mobilisations pour demander à la Société générale de se retirer du projet d’extraction et d’exportation de charbon Alpha Coal en Australie [1] se multiplient. Les Amis de la Terre et Attac, rejoints par Bizi ! s’en félicitent et renouvellent leur appel à actions pour la semaine précédant l’Assemblée générale de la banque le 20 mai prochain. Des actions sont prévues dans toute la France avec une seule demande : le retrait public et immédiat de la banque du projet qui menace la Grande Barrière de corail et l’économie locale. A défaut, Bizi ! déversera 1,8 tonnes de charbon devant le siège régional de la Société générale entre le 21 mai et le 5 juin, journée mondiale de l’environnement [2].

La Société générale fait l’objet depuis octobre dernier d’une campagne de mobilisation et de plaidoyer contre un des projets dont elle structure le financement, le projet Alpha Coal en Australie. Combattu par les Amis de la Terre qui ciblent les investissements climaticides des banques, le projet s’est par la suite attiré les foudres d’Attac qui a fait de la Société générale un des « Requins » [3]. Et la contestation contre l’irresponsabilité de la banque grandit avec l’association basque Bizi !, connue pour ses actions radicales mais non violentes.

« Malgré les alertes répétées des Amis de la Terre et d’Attac sur les risques environnementaux et sociaux que représentent Alpha Coal, la Société générale refuse de se retirer du projet et assène la société civile d’une réponse affligeante : la banque ne soutiendra le projet que s’il respecte ses politiques RSE ainsi que les décisions des autorités australiennes. Or, celles-ci sont déterminées à exporter leur charbon à tout prix » explique Lucie Pinson, chargée de campagne Finance privée aux Amis de la Terre. La volonté du gouvernement australien met la banque en totale contradiction avec ses propres exigences RSE, le projet Alpha Coal ne les respectant pas [4].

« Comme de nombreuses multinationales, la Société générale exploite les peuples et leurs ressources. Alpha Coal est symptomatique d’une finance déconnectée des véritables besoins de la planète et des populations. Le projet doublerait le prix de l’électricité en Inde, où le charbon doit être exporté [5], pour être rentable. Il porterait par ailleurs un coup fatal à la Grande Barrière de corail, un des plus riches écosystèmes de la planète et qui soutient 60 000 emplois locaux [6]. Lacampagne de communication et d’action citoyenne « les Requins 2014 » dénonce cette prédation. Nous avons l’intention de maintenir la pression sur Société générale jusqu’à avoir obtenu satisfaction » rajoute Dominique Plihon, porte-parole d’Attac.

La même détermination porte Bizi ! qui a récemment décidé d’apporter sa contribution à la mobilisation. « Plus de deux tiers des réserves fossiles doivent rester dans le sol pour rester sous la limite des 2 degrés, et l’urgence climatique est telle qu’il faut immédiatement stopper la production des énergies fossiles les plus émettrices comme le charbon. Malgré ces injonctions scientifiques, et alors que le GIEC vient de préconiser une baisse des investissements dans les énergies fossiles de 30 milliards de dollars par an [7], la Société générale tente d’en réunir 11 milliards pour ce seul projet d’Alpha Coa [8] ! C’est un déni de réalité et si seule la pression de la société civile peut stopper les projets irresponsables de la banque, nous la maintiendrons » déclare Max Rademacher, membre de la coordination de Bizi !

Ainsi, après une journée nationale d’actions tenues dans une cinquantaine de villes le 15 mars dernier, les groupes locaux d’Attac et des Amis de la Terre, rejoints par Bizi ! à Bayonne, se mobiliseront de nouveau à compter du 15 mai dans toute la France, avec comme objectif de faire monter la pression sur la Société générale jusqu’à son Assemblée Générale à Paris le 20 mai.

Présents et accompagnés notamment d’un professionnel du tourisme et consultant sur les récifs au sein de la Direction du parc marin de la Grande Barrière de corail [9], les Amis de la Terre demanderont une fois de plus à la banque de mettre un terme à ses soutiens au secteur du charbon, à commencer par se retirer immédiatement du projet Alpha Coal. Passé cette date, Bizi ! s’est engagé à déverser jusqu’au 5 juin 1,8 tonne de charbon devant le siège régional de la Société générale à Bayonne, pour une action « retour à l’envoyeur » symbolisant les 1,8 milliard de tonnes de CO2 que ce projet va rejeter dans l’atmosphère [10].