Toutes les mobilisations locales de la semaine d’actions contre l’évasion fiscale

mardi 11 avril 2017, par Attac France

Des solutions existent pour mettre fin à l’évasion fiscale, il manque la volonté politique pour les mettre en œuvre. Pourtant cet argent permettrait de financer des milliers d’emplois pour la transition sociale et écologique. Les militant.e.s d’Attac se sont une fois de plus emparés de la problématique pour montrer le vrai visage des multinationales du 1er avril au 8 avril 2017 au cours de la semaine mondiale d’actions contre l’évasion fiscale. Rendez l’argent !

Évadez-vous dans cet article en découvrant les initiatives menées dans toute la France le 1er avril 2017 pour dénoncer la fraude et l’évasion fiscale des grandes banques françaises et multinationales. [1]

Aix-les-Bains

JPEG - 139.7 ko

Des militant·e·s des associations Attac France et Les Amis de la Terre ont recouvert samedi 1er avril au matin les vitrines des agences bancaires de la BNP Paribas et du Crédit agricole, pour dénoncer les pratiques d’évasion fiscale de ces groupes français à travers leurs filiales installées dans des paradis fiscaux.

Aix-en-Provence

JPEG - 86.9 ko

50 militant·e·s d’Attac des Bouches-du-Rhône ont opacifié la vitrine de l’Apple Store d’Aix-en-Provence, en la recouvrant de blanc de Meudon, et en y inscrivant les slogans « Fraudeur fiscal » et « Rendez l’argent ». Ils revendiquaient la transparence fiscale et dénonçaient l’évasion fiscale pratiquée par la multinationale pour échapper au paiement des impôts dans les pays où elle exerce réellement ses activités.

Bourg-en-Bresse

JPEG - 409.8 ko

Attac Bourg était à l’initiative ce samedi 8 avril d’une déambulation bancaire (voir ci-contre l’article du Progrès).
Trois banques parmi d’autres ont fait l’objet d’explications (le Credit Agricole, la Société générale, BNP Paribas) et trois autres tricheurs fraudeurs (Mcdo, Engie, Total) ont eux aussi fait l’objet d’arrets explicatifs sur le marché.

JPEG - 975.6 ko

Caen

Dans les rues de Caen, une trentaine de citoyen·ne·s ont rendu opaques les vitrines ciblées pour symboliser l’opacité de l’évasion fiscale.

McDonald’s et Zara ont été les premières cibles. Yves précise : « 24 % du chiffre d’affaires de McDonald’s partent dans les paradis fiscaux, soit 1 milliard d’Euros d’impôts évités en 4 ans. De la même manière, Zara a évité 585 millions d’Euros d’impôts en 3 ans ».

Troisième cible : le Crédit lyonnais LCL (banque privée) qui conseille les contribuables les plus riches pour faciliter leur évasion fiscale.

Cette déambulation festive s’est terminée par l’opacification de la BNP Paribas (27,8 % de ses bénéfices partent dans les paradis fiscaux) et de la Société générale. Jean-Pierre déclare : « Nous tenions à offrir un grand gâteau – en carton-pâte – à la banque pour fêter le premier anniversaire de la publication des Panama Papers où ont été révélées 1005 sociétés offshore de la Société générale ».

Un lâcher de ballons pour symboliser l’évasion fiscale a conclu l’action.

Carcassonne

Carcassonne (petite agglo du sud ouest !) était au rendez vous samedi 1er avril sous la pluie, pour un tractage « rendez l’argent » au marché place Carnot et apporter sa modeste contribution… Les ballons requins de la finance remplaçaient le poisson !

JPEG - 224.9 ko

Clermont-Ferrand

Le 8 avril 2017, à Clermont-Ferrand, une dizaine de militants du GRIEF63 (groupe régional d’intervention contre l’évasion fiscale, regroupant des citoyens, des altermondialistes d’Attac63, Alternatiba et Anv COP 21) ont participé à l’opération « Rhabillons la BNP » sur l’agence BNP de la Place Delille. Ils entendaient ainsi « rappeler » le 1er anniversaire du scandale des Panama Papers et dénoncer l’évasion fiscale des grands banques.

JPEG - 77.9 ko

Chambéry

Le 31 mars 2017 en soirée, 6 militants d’Attac ont blanchi au blanc de Meudon les devantures des agences de la Société générale, de la BNP paribas et du Crédit agricole du centre ville, inscrivant au blanc de Meudon "rendez l’argent" "stop évasion fiscale". Les passants s’arrêtaient pour applaudir et photographier les militants.
Au cours de l’action, répondant à l’appel d’un commerçant scandalisé, la police municipale a effectué un contrôle d’identité des 6 militants, saisissant au passage ... 3 rouleaux et un seau...
L’action s’est déroulée simultanément à celle menée par les Amis de la terre en Savoie à Aix les Bains.

JPEG - 7.8 Mo

Cognac

Samedi 8 avril 2017, des militant.e.s de Résistants Solidaires et d’Attac ont mené une opération de référendum symbolique sur le thème : "Pour ou contre l’expropriation des banques", devant les locaux de la BNP Paribas place François-Ier à Cognac, dans le but de dénoncer la fraude et l’évasion fiscale de cette grande banque française.

JPEG - 58 ko

© Menard Philippe

Creil

JPEG - 3.9 Mo
JPEG - 4 Mo

Samedi 1er avril à Creil (Oise), une cinquantaine de militant·e·s d’Attac et d’autres associations, ont occupé la Société générale, et fait un sitting devant la BNP Paribas pour dénoncer la fraude fiscale et apporter leur soutien à Florent Compain.

Ils ont joué la saynète du Nouveau tribunal populaire des banques et entonné en chœur « Savez-vous planquer vos sous » devant un public prenant fait et cause.

Dax

JPEG - 1.9 Mo

Les banques et les multinationales creusent la dette et ruinent les États alors à Dax, on a « levé le voile » sur l’opacité des banques et distribué aux passants et aux automobilistes des billets de « 60 milliards » (le montant officiel estimé de l’évasion fiscale) et des « poiSons d’avril » informant sur les montants.

Les organisations landaises mobilisées contre l’évasion fiscale (Attac France, Solidaires Finances publiques, DAL, Ecolieu Jeannot, EELV, CGT Dax, Amis de la Terre, Terre active…) ont mené une nouvelle journée d’actions le 1er avril pour dénoncer l’opacité fiscale des banques, leur financement de projets coûteux et inutiles et leur rôle dans l’appauvrissement de la plus grande partie de la population.

Les militants ont « opacifié » successivement les façades de 4 banques (HSBC, Crédit mutuel, Société générale et BNP Paribas) avec une bâche noire puis l’ont déroulée « en levant le voile » sur les pratiques de ces banques et des multinationales, avec apparition sur la face B de la bâche de slogans dénonçant les conséquences sociales et environnementales de leurs agissements.

Dieppe

Des flyers ont fleuri pour dénoncer l’évasion fiscale, des banques et des multinationales

JPEG - 136.5 ko

Dijon

JPEG - 3.5 Mo

Samedi 8 avril, Attac 21 a appelé les membres du collectif Nos Droits contre Leurs Privilèges ( Attac 21 ,Les Amis de la Terre, OXFAM et Solidaires21), à manifester contre l’évasion fiscale dans le centre-ville de Dijon. Départ de la déambulation à 10h place Darcy, avec une déambulation haute en couleurs. Sur la route, rue Godrans, les militant.e.s ont repeint les vitrine d’Engie, la Société générale et du McDonalds, tous coupables d’évasion et fraude fiscale. Les forces de l’ordre sont intervenues, ont intercepté le matériel de peinture, mais il n’y a eut aucune interpellation.

JPEG - 3.5 Mo

Guéret

Lundi 10 avril, les militant.e.s d’Attac 23 ont sensibilisé les passants Place Bonnyaud à Guéret à la problématique de l’évasion fiscale.

JPEG - 4.6 Mo

Grenoble

vendredi 7 avril, les militant.e.s d’Attac à Grenoble ont présenté une simulation de procès accusant la BNP Paribas de financements nuisibles pour l’environnement et de favoriser l’évasion fiscale.

JPEG - 584.8 ko

Le Mans

Au Mans, le samedi 1er avril, plusieurs dizaines de personnes ont installé un guichet de remboursement et ont rendu l’argent de l’évasion fiscale.

JPEG - 242.6 ko

Lille

Plutôt que de jeter nos "poissons fiscaux" du 1er avril, Attac Lille les a accrochés sur la balustrade au dessus du théâtre du Nord Grand’Place à Lille. Plusieurs milliers de personnes s’y croisent surtout le samedi par une belle journée.

JPEG - 2.3 Mo

Mâcon

Samedi 1er avril, une vingtaine de militant·e·s d’Attac Mâcon ont opacifié les vitrines d’agences de la BNP Paribas et de la Société générale à Charnay et Mâcon, d’une station Total et d’un restaurant McDonald’s, en les recouvrant de blanc de Meudon. Ils dénonçaient l’opacité financière et l’évasion fiscale pratiquée par la multinationale pour échapper au paiement des impôts dans les pays où elles exercent réellement ses activités.

JPEG - 138 ko
JPEG - 108.4 ko
JPEG - 161.7 ko
JPEG - 125.9 ko

Montpellier

Lundi 17 avril, des militant·e·s d’Attac et des Désobéissants ont mené une action d’opacification dans une station Total de Montpellier.

JPEG - 1.1 Mo

Paris 8e

Samedi 1er avril, un an après le scandale des « Panama Papers », 50 militant·e·s d’Attac et du DAL, membres du collectif « Nos droits contre leurs privilèges », ont symboliquement opacifié les vitrines de l’agence Société générale des Champs-Elysées pour dénoncer l’évasion fiscale pratiquée par la banque pour son propre compte et celui de ses clients. 35 d’entre eux ont été arrêtes et placés en garde à vue avant d’être relâchés dans la journée.

Paris 12e

Dans le 12e arrondissement de Paris, place Felix Eboué, 4 banques ont été victimes du passage des militant·e×s d’Attac France venus dénoncer leur évasion fiscale. Opacifiées et recouvertes de requins, certaines n’ont pas tardé pour faire venir des équipes de nettoyages pour ouvrir à 10h comme si rien ne c’était passé.

JPEG - 10.8 Mo

16 militant·e·s ont été embarqués au poste de police pour un contrôle d’identité et relâchés dans l’heure. Mais à quand les vrais coupables entre leurs murs ?

JPEG - 9.1 Mo

Paris 15e

Dans le 15e arrondissement de Paris, les militant·e·s d’Attac ont joué la saynète de l’évasion fiscale devant la BNP Paribas et chez Engie, tout deux grands coupables de l’évasion fiscale et du manque à gagner pour l’État français.

JPEG - 97.9 ko

Périgueux

JPEG - 117.2 ko

« Rendez-nous notre argent ! » Voilà ce qu’on pouvait lire ce samedi matin sur la devanture de la banque Société générale de Périgueux, cours Montaigne. Une quarantaine de militant·e·s d’Attac France ont mené une opération coup de poing samedi 1er avril au matin. Habillés en combinaison blanche de travaux, ils ont collé des affiches sur la façade de la banque pour protester contre l’évasion fiscale. Cette opération a été organisée dans le cadre d’une semaine de mobilisation mondiale.

PNG - 325.3 ko

Pontivy

En plein coeur de la Bretagne, à Pontivy, le groupe local d’Attac a multiplié les rencontres avec les citoyen.ne.s pour les sensibiliser et informer aux thèmes de fraude et d’évasion fiscale, pendant toute le semaine mondiale d’actions :

  • distribution de tracts dénonçant les pratiques de la Société générale, symboliquement devant les locaux de la banque, rue Nationale ;
  • distribution d’un tract dénonçant les pratiques de « Mac Donald » France devant le « Mac Do »pontivien ;
  • distribution du « Petit guide contre l’évasion fiscale » qui décortique les mécanismes de l’évasion fiscale et propose des solutions pour la combattre.

Quimper

Une cinquantaine de militant·e·s d’Attac France et d’organisations amies ont organisé, samedi 1er avril, à Quimper, un happening contre l’évasion fiscale.

Les militant·e·s y ont monté un poste médical avancé, au terme d’une courte déambulation près des halles, avec l’idée d’y opérer un patient victime d’une hémorragie fiscale. Sur fond sonore de sirène hurlante et une certaine agitation volontairement surjouée, l’opération s’est déroulée en public, après que quelques militant·e·s eurent fait irruption dans l’agence bancaire tandis que d’autres en badigeonnaient les vitrines de slogans écrits au blanc de Meudon.

Propos du Télégramme

Reims

JPEG - 290.4 ko

Rennes

À Rennes, la BNP Paribas de la place des Lices a laissé place à un théâtre de rue mettant en scène la mise en examen de Jean-Laurent Bonnafé, administrateur-directeur-général du groupe BNP Paribas depuis le 1er décembre 2011, pour cause d’évasion fiscale.

JPEG - 954.5 ko

La Roche-sur-Yon

Une quinzaine de militant·e·s d’Attac Vendée se sont mobilisés le 1er avril rue Clemenceau à La Roche-sur-Yon pour dénoncer l’évasion fiscale. Celle-ci représente 80 milliards d’€ en France. Dans le collimateur des militants les banques Société générale et CIC dont les activités dans les paradis fiscaux ont générés d’énormes profits échappant ainsi au paiement de l’impôt en France.

JPEG - 128.6 ko

Symboliquement les militant·e·s ont recouvert d’un blanc de Meudon les vitrines de ces banques (afin de dénoncer l’opacité fiscale), distribuer des tracts et ont fait participé les passants au jeu de l’évasion fiscale ! Ils ont reçu un accueil et un soutien chaleureux de la population.

JPEG - 138.5 ko

Rouen

Une vingtaine de membres du collectif rouennais de soutien aux Faucheurs de chaises, composé de militants d’Alternatiba, d’Attac France, du MAN et des jeunes écologistes ainsi que de citoyens engagés, ont mené samedi 8 avril une action non-violente dans l’agence BNP Paribas de la rue Jeanne d’Arc pendant quelques minutes pour dénoncer les agissements d’évasion fiscale de la banque ainsi que son financement des énergies fossiles et d’entreprises responsables de violation des droits de l’homme.

JPEG - 230.5 ko

Saint-Etienne

Samedi 8 avril, la ville de Saint-Etienne s’est prêtée au jeu de l’évasion fiscale et en musique ! Départ de l’Hôtel de ville, puis en route pour les 3 coins de la place où se trouvent les principales banques mises en cause par les Panama Papers : BNP-Paribas, Société générale, Crédit agricole. Devant chaque établissement, les millitant.e.s ont énoncé le jugement circonstancié du tribunal citoyen, et mise en oeuvre de la sanction de "mise sous scellés" symbolique (en barrant l’entrée avec du ruban) et avec l’écriteau ...

Thonon-les-Bains

Les trois comités locaux d’Attac Haute Savoie (Chablais, Annemasse et Annecy) ont investi la place des Arts de Thonon-les-bains samedi après midi pour informer et dénoncer sur l’évasion fiscale.

Une saynète « comment choisir son paradis fiscal ? Société générale ou BNP ? » a été jouée devant les enseignes des deux banques voisines. Deux autres saynètes on été jouées : « à l’école des faucheurs de chaises » et « le tribunal des banques » inspirées d’autres actions.

Tourcoing

Samedi 1er avril, une trentaine de personnes ont participé au circuit des banques du centre-ville de Tourcoing, lesquelles étaient détournée avec des poissons d’avril géants que les passants ont péché. Voici quelques poissons :

  • Devant le Crédit agricole : « 60 milliards d’évasion fiscale par an en France - poisson d’avril ou pas ? »
  • Devant la Banque populaire : « Le Luxembourg, la Belgique sont des paradis fiscaux - poisson d’avril ou pas ? »
  • Devant la Société générale : « Les lanceurs d’alerte sont condamnés en justice - poisson d’avril ou pas ? »
  • Devant la BNP Paribas : « La BNP Paribas est la banque qui a le plus de filiales dans les paradis fiscaux - poisson d’avril ou pas ? »

Gagnants comme perdants ont reçu un chèque de 60 milliards d’euros et en prime des informations pour les éclairer sur les paradis fiscaux et le rôle des banques.

JPEG - 2.4 Mo

Vichy

Le show singulier de "Jhonny cache le cash" à Vchy !

Notes

[1Cette liste sera complétée petit à petit avec les photos/articles que l’on recevra des comités locaux.

Signez l’appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur les transactions financières ! »

10405 personnes se sont engagées !

Prochain objectif : 25000 signataires.

41.62%

Lire le texte complet de la lettre ouverte.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.