Attac a besoin de 50 000 € pour montrer le vrai visage d’Apple, Ikea, McDonald’s, Société générale, …

mercredi 5 avril 2017, par Attac France

Chaque année, les multinationales dépensent des milliards d’euros pour se payer les services d’agences de communication afin de nous vendre une image sublimée de leurs produits, de cabinets d’affaires afin de cacher leurs profits dans les paradis fiscaux et de lobbyistes qui murmurent à l’oreille des gouvernants afin de bloquer toute législation qui ne leur serait pas favorable.

Nous, nous avons besoin d’une somme bien plus modeste, qui nous permettra de continuer à les traquer sans relâche, montrer leur vrai visage et dénoncer l’évasion fiscale ! Si, grâce à vous, nous atteignons 50 000 € de contributions à cette campagne contre l’évasion fiscale :

  • nous pourrons diffuser des centaines de milliers de tracts, autocollants et Petits guides pour en finir avec l’évasion fiscale , produire des vidéos… ;
  • nos militant·e·s pourront poursuivre et multiplier les actions « d’opacification fiscale » ;
  • nous ne craindrons pas les prochaines arrestations de forces de l’ordre venues protéger ces multinationales et assumerons plus sereinement les poursuites judiciaires.

50 000 € c’est très peu pour une multinationale, mais pour nous ça veut dire beaucoup !


Evasion fiscale 2017

Campagne de dons

Avancement de la campagne : 38565 € sur 50000 € !

77.13%
  • 66 % de votre don ou adhésion est déductible de vos impôts dans la limite de 20 % de vos revenus imposables. Ainsi un don de 100 € vous reviendra à 34 € après déduction fiscale.

  • Informations complémentaires

    Ces informations sont nécessaires en vue de l’établissement du reçu permettant une déduction fiscale qui vous sera envoyé

Leur vrai visage

  • Apple abrite 215 milliards de dollars sur des compte offshore et refuse de payer une amende de 13 milliards d’euros pour évasion fiscale.
  • McDonald’s envoie 24 % du chiffre d’affaires de ses restaurants au Luxembourg et a soustrait 1,5 milliard d’euros de recettes fiscales aux pays européens entre 2009 et 2013.
  • BNP Paribas facilite l’évasion fiscale de ses clients et a créé 468 sociétés offshore via le cabinet Mossack Fonseca depuis les années 1980.
  • Ikea a soustrait à l’impôt plus d’un milliard d’euros ces six dernières années au détriment de plusieurs États européens.
  • Engie , une entreprise détenue à 33 % par l’État français, doit payer une amende de 300 millions pour évasion fiscale via ses 26 filiales luxembourgeoises.
  • Starbucks , la plus grosse chaîne de cafés au monde, a réalisé un chiffre d’affaires de 95 millions en 2015 mais ne paie pas d’impôt sur les sociétés depuis son installation en France.
  • Total possède 178 filiales dans des paradis fiscaux et ne paye quasiment pas d’impôt sur les sociétés en France.
  • Société générale est la banque française championne de l’optimisation fiscale agressive avec 30 % de ses profits réalisés dans les paradis fiscaux.
  • Zara évade ses profits via les Pays-Bas et a fait perdre à la France 76 millions d’euros d’impôts entre 2011 et 2014.

Attac se mobilise pour que ces multinationales rendent l’argent qu’elles ont détourné depuis des années et qu’elles payent enfin leur juste part d’impôts dans les pays ou elles exercent leurs activités.

Et ça marche

Depuis 2014, Attac mène des opérations citoyennes de grande ampleur pour dénoncer les pratiques des multinationales. Cette campagne a déjà contribué au succès des Fralib contre Unilever et contraint Société générale à se retirer du projet de mine charbon Alpha Coal en Australie, Total d’un projet d’extraction de gaz de schiste en Algérie ou encore Sofiprotéol-Avril du projet d’usine de 23 000 porcelets des Sables-d’Olonne. En 2016, après de très nombreuses actions des Faucheurs de chaises, nous avons contraint BNP Paribas a annoncer la fermeture de ses filiales aux îles Caïmans !

Merci d’avance pour votre indispensable soutien !
Aurélie Trouvé, Dominique Plihon