Renversons le vieux monde !

jeudi 15 septembre 2016, par Attac France

Comme une ambiance de fin de règne, en cette rentrée sociale. On croyait le gouvernement « socialiste » au fond du gouffre : on réalise qu’il est encore capable de s’enfoncer. La mobilisation contre la loi Travail et Nuit debout avaient permis de percer le mur médiatique, et de parler de sujets qui nous touchent toutes et tous au quotidien : des conditions de travail aliénantes, la précarité grandissante, en particulier chez les jeunes, l’absence de perspectives d’avenir, les violences policières…

Mais le gouvernement se fiche éperdument de la crise sociale – dont il est le premier responsable. Manuel Valls avait annoncé la couleur en avril : « l’essentiel, c’est la bataille culturelle et identitaire ». Il emploie désormas les stratégies de communication les plus viles pour faire diversion. Le chômage explose, tandis que les actionnaires des entreprises françaises touchent des dividendes record ? Voici le premier Ministre qui part en croisade contre le « burkini », emboîtant le pas à quelques maires de droite. Et les médias français de s’empresser de relayer et d’amplifier ces diversions racistes…

Mais personne n’est dupe. Derrière cette fébrilité, il y a un constat : partout dans le monde, et en particulier en France, les politiques néolibérales et conservatrices font l’objet d’un rejet sans précédent. En témoigne la mobilisation contre la loi Travail et son monde qui se poursuit ! Son souffle va se prolonger dans les mois à venir, et attiser d’autres luttes : contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, contre les accords de libre-échange. Celles-ci participent du même combat contre la mainmise des intérêts privés sur notre monde, nos vies, nos villes et nos campagnes.

Dans les prochains mois, Attac s’engage à poursuivre la mobilisation pour l’abrogation de la loi Travail, comme cela avait été obtenu pour le CPE ! Mais aussi à occuper, le 8 octobre, le bocage de Notre-Dame-des-Landes, contre un projet illégitime, climaticide et néfaste pour l’emploi et la préservation des terres agricoles, et contre tous les grands projets inutiles. De même, nous serons dans la rue le 15 octobre pour empêcher la signature de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA), le traité « cheval de Troie » du TAFTA. Pour renverser le vieux monde, et faire advenir un autre monde solidaire, démocratique et écologique : dans la joie et la bonne humeur, poursuivons la lutte !

Mobilisez-vous avec Attac !