Chroniques depuis le Forum social mondial

vendredi 16 mars 2018, par Attac France

Retrouvez dans cet article des informations, articles et vidéos, régulièrement mis à jour depuis le Forum social mondial de Salvador de Bahia, au Brésil.

Un souffle féministe au Forum social mondial 2018 de Salvador au Brésil

Alors que les manifestations des femmes dans le monde ont percé la chape d’indifférence, au lendemain du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, l’assassinat de Marielle Franco à Rio de Janeiro a renforcé la détermination…

Le Forum social mondial à Salvador de Bahia se tient dans un contexte tendu, de pré-élection, où le pouvoir brésilien actuel est considéré comme illégitime. Les mouvements présents au Forum sont traversés par des questionnements politiques, mais des positionnements combatifs s’affirment, en particulier pour défendre les droits des afro-descendant·e·s et les droits des femmes. Au Brésil comme dans le monde, les revendications féministes s’imposent.

Lire l’intégralité de l’article.

Lutter ensemble pour la justice fiscale !

La conférence vise à expliquer le concept de justice fiscale à un public diversifié de la société civile (organisations environnementales, mouvement féministe, groupes antiracisme, syndicats, ONG de développement, mouvements de solidarité, groupes confessionnels, etc.) réunis pour le Forum social mondial (FSM) à Bahia, Brésil, et à les engager dans notre campagne mondiale pour la justice fiscale.

Cette conférence est imaginée comme un très riche échange d’expériences et d’idées, provenant de nombreux pays et continents, sur les questions de justice fiscale et les réponses de la société civile à ces questions.

Qu’est-ce que la justice fiscale ? Pourquoi et comment la situation actuelle est-elle caractérisée par une injustice fiscale massive ?
Comment l’état actuel d’injustice fiscale massive affecte négativement le bien-être de l’ensemble de la société et les droits de l’homme des individus ?
Pourquoi la justice fiscale devrait-elle être une question centrale pertinente pour toutes les organisations de la société civile ?

Une deuxième dimension de la conférence consiste à échanger des idées sur les solutions possibles.. :
Que demandons-nous, quelles mesures concrètes peuvent améliorer la situation ?

Troisièmement, nous voulons donner un nouvel élan à une campagne mondiale en faveur de la justice fiscale, en échangeant des expériences et des meilleures pratiques.
Comment pouvons-nous atteindre nos objectifs ensemble, comment tout le monde peut-il s’impliquer dans cette lutte ?
Quels types d’actions et d’initiatives ont bien fonctionné dans le passé et pourquoi ? Que pouvons-nous apprendre de ces expériences ?

Avec
Dereje Alemayehu - Coordinateur exécutif de GATJ (Global Alliance for Tax justice) : « Qu’est-ce que la justice fiscale ? Qu’est-ce que notre mouvement mondial ? Quelles sont nos demandes communes »
Grazielle David, Assessora Politica, INESC et REBRIP (Brésil) et RJFALC : « Tax Justice and Human Rights ».
Maria Regina Duarte, Instituto de Justiça Fiscal et REBRIP (Brésil) et RJFALC : « Justice fiscale au Brésil » Carlos Roberto Nolasco Ferreira, União Geral dos Trabalhadores UGT (Brésil) : « Justice fiscale pour les travailleurs au Brésil ».
Arnaud Zacharie - secrétaire général du CNCD-11.11.11.11 (plate-forme des ONG belges) : " Pourquoi les mouvements de solidarité internationale sont-ils de plus en plus concernés par la justice fiscale ?
Alexis Chaussalet - Attac France : « Campagnes de désobéissance civile contre Apple et les banques françaises ».
Didier Jasselin - Solidaires Finances Publiques : « Les fonctionnaires des administrations fiscales dans la lutte pour la justice fiscale ».
Marc Becker - CSC-ACV (syndicat belge) : « Pourquoi les syndicats luttent pour la justice fiscale ».
Enrique Guerrero, Président du Global Progressive Forum : « Comment luttons-nous pour la justice fiscale au sein du Parlement européen ».
Jean-François Ramquet - ABVVV-FGTB (syndicat belge) : "Comment les syndicats se joignent-ils à la lutte pour la justice fiscale ?

Libre-échange : ateliers UE/Mercosur et TiSA au Forum social mondial

A propos de l’accord de libre-échange UE/Mercosur
atelier organisé par la Rosa Luxemburg
FSM Salvador de Bahia – jeudi 15 mars 2018

L’atelier s’est tenu le lendemain matin de l’assassinat à Rio de Janeiro de Marielle Franco, élue à la Ville de Rio et militante emblématique de défense des droits des femmes noires : de ce fait, l’atelier a été considérablement raccourci avec moins d’intervenants que prévu, afin de permettre à toutes et tous de participer à la marche de protestation en fin de matinée à l’entrée de l’université. En particulier, la partie prévue sur les stratégies n’a pas du tout été abordée. Sont intervenues six personnes, dans l’ordre suivant : Klaus Priegnitz (IG Metall), Ethan Earle (FRL New York), Luciana Ghiotto (Attac Argentine), Paul Emile Dupret (MEP GUE), Adhemar Mineiro (ReBrip Brasil), Ariovaldo de Camargo (CUT – Centrale Unique des Travailleurs - Brésil).

Alternatives systémiques : complémentarités entre le buen vivir, la décroissance, les biens communs, les écoféminismes, ...

Retour sur l’atelier : « alternatives systémiques : complémentarités entre le buen vivir, la décroissance, les biens communs, les écoféminismes, ... ».

Bilan sur la place des alternatives dans nos sociétés et sur les perspectives qu’elles entrainent.
Quelles complémentarités entre ces concepts ? Quels antagonismes ?
Quelle articulation avec la conquête et l’exercice du pouvoir ?

Avec :

  • Christophe Aguiton, commission internationale - Attac France
  • Elizabeth Peredo, initiatives « tresser des illusions » - Bolivie
  • Pablo Solón, ex-ambassadeur de la Bolivie aux Nations Unies - Focus on Globath South

Émoi au Brésil : assassinat de Marielle Franco

Marielle Franco a été assassinée mardi 14 mars. Elle était élue à Rio et militante féministe, antiraciste, écologiste. L’annonce a fait l’effet d’une bombe au Forum social mondial, qui s’est suspendu pendant plusieurs heures pour lui rendre hommage et dénoncer la recrudescence des crimes à l’encontre des femmes et des noirs au Brésil.

Voir le communiqué de presse d’Attac France.

Marche d’ouverture du Forum social mondial 2018 : « résister c’est créer, résister c’est transformer »

Le 13 mars s’est tenue la manifestation d’ouverture du Forum social mondial à Salvador de Bahia, au Brésil. Une manifestation massive et festive, de plusieurs dizaines de milliers de personnes, qui a montré la persistance d’un mouvement altermondialiste qui est confronté aujourd’hui à plusieurs défis.

Retrouvez l’article de Christophe Aguiton sur la marche d’ouverture du FSM.

La situation internationale, un an après l’élection de Donald Trump

Le monde d’aujourd’hui est extrêmement fragmenté, et en cela, il est très différent de celui d’il y a 20 ans. Par conséquent les questions qui se posent sont : est-ce que l’on va vers une fin de la mondialisation libérale, non pas au sens des altermondialistes, mais à l’image des mesures isolationnistes du gouvernement américain de Trump ? Ou est-ce qu’au contraire on assiste au maintien d’une mondialisation mais avec des gouvernements davantage autoritaires, comme en Inde, aux Philippines, en Amérique latine, etc.

Ainsi, cet atelier s’est construit comme un tour de table, nécessaire, des mouvements sociaux du monde entier, afin de mieux appréhender à la fois la situation dans laquelle ils se trouvent, mais également la phase historique dans laquelle nous sommes en train de rentrer.

Le mot d’ordre du FSM 2018 : « résister c’est créer, résister c’est transformer »

Retrouvez l’intervention de Gustave Massiah à la séance de clôture du Conseil International, le 18 octobre 2017, à Salvador de Bahia.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org