Attac au Forum social mondial thématique sur le nucléaire

mercredi 23 mars 2016, par Jacqueline Balvet

Attac va participer à ce premier forum social mondial thématique sur le nucléaire, qui se tient cette semaine du 23 au 27 mars 2016 à Tokyo. Le Forum social thématique de Tokyo, servira de levier pour mobiliser les mouvements sociaux européens et étasuniens, qui seront peu présents à Tokyo, en vue du Forum social mondial de Montréal d’août 2016. Une réunion de stratégie internationale déterminera les priorités pour renforcer la convergence des mouvements et organiser de futures actions dans les pays impactés.

Le peuple japonais, qui a souffert des bombes atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945, a vu son pays promouvoir l’énergie nucléaire, et malgré ces expériences dramatiques, est devenu avec la France, un des des pays les plus nucléarisés au monde. On aurait pu croire que la catastrophe de Fukushima mettrait un coup d’arrêt à cette industrie meurtrière : il n’en est rien, le Japon redémarre ses centrales, promeut l’exportation de réacteurs (en Afrique, en Amérique Latine, en Asie), organise des campagnes de communication pour convaincre les habitants déplacés de la zone contaminée à revenir vivre chez eux, et il n’est pas impossible que le Japon se dote de têtes nucléaires dans un futur proche.

Une première réunion internationale s’est tenue lors du Forum social mondial de Tunis en mars 2015, et deux réunions préparatoires ont eu lieu pendant la COP 21, auxquelles Attac a participé.

Au vu de l’intérêt porté à un tel projet, les militant·e·s anti-nucléaires japonais ont maintenu leur volonté d’organiser le Forum social mondial thématique de Tokyo, après avoir fait le constat qu’il était rarement question de nucléaire dans les forums sociaux mondiaux. Un réseau existe déjà en Asie « No Nuke Asia Forum » et il paraissait important d’élargir la solidarité à tous les pays du monde.

La volonté d’emblée était de bien positionner la question nucléaire dans le contexte du Forum social mondial « Un autre monde est possible », symbole de recherche des alternatives. Après une visite à Fukushima ainsi qu’une grande marche dans Tokyo le samedi 26 après-midi, le Forum sera une bonne opportunité de faire se rencontrer des représentants d’une grande partie des pays impactés ou ayant des projets nucléaires : Japon, France, Turquie, Inde, Vietnam, Corée, Taïwan, Ukraine, Philippines, Brésil, etc. Les échanges sont prévus sur les diverses thématiques telles que la COP 21, le redémarrage du nucléaire dans un pays qui a connu tant de catastrophes, l’exportation du nucléaire, le crime à Fukushima, les travailleurs du nucléaire, le lobby nucléaire, en présence de travailleurs à la décontamination de Tchernobyl et de Fukushima. Seront abordés également les problèmes liés au retour des habitant·e·s dans une partie de la zone et le rôle que l’on fait jouer à certains d’entre eux en les faisant participer à la gestion de la crise (aide aux mesures de la radioactivité) sous couvert de démocratie participative.

Le Forum social thématique de Tokyo, servira de levier pour mobiliser les mouvements sociaux européens et étasuniens, qui seront peu présents à Tokyo, en vue du Forum social mondial de Montréal d’août 2016. Une réunion de stratégie internationale déterminera les priorités pour renforcer la convergence des mouvements et organiser de futures actions dans les pays impactés.