Deux chaises réquisitionnées dans l’agence BNP de Charnay-les-Mâcon

samedi 19 septembre 2015, par Attac Mâcon

Aujourd’hui samedi 19 septembre, Attac Mâcon a réquisitionné citoyennement et de façon non-violente deux chaises à l’agence BNP de Charnay-les-Mâcon (71). Les chaises seront rendues quand la BNP aura restitué le détournement de fonds que représentent leurs investissements dans les paradis fiscaux.

Après les réquisitions citoyennes de chaises réalisées par Bizi, puis par Attac France, Attac Mâcon a répondu à un appel à la désobéissance civile pour réquisitionner 196 sièges d’ici la COP 21 (196 pays représentés) dans des banques qui sont impliquées dans l’organisation du système d’évasion fiscale. Le message clé est « L’argent pour sauver le climat existe, il est dans les paradis fiscaux ».

Les trois principales banques françaises (BNP , SG et Crédit Agricole) sont très impliquées dans l’évasion fiscale. Mais la BNP est la banque française la plus présente dans les paradis fiscaux, avec 170 filiales. BNP Paribas réalise 8 milliards d’euros, soit 21 % de son PNB global dans les paradis fiscaux. La campagne requins 2014 lancée par Attac avait ciblé la BNP en lui demandant de fermer ses filiales dans les îles Caïmans. La BNP avait répondu que les implantations de BNP Paribas « ne sont pas guidées par la fiscalité mais par la volonté de servir ses clients partout dans le monde ». Or que peuvent rechercher ses clients dans un pays où l’impôt sur le revenu, les droits de succession et l’impôt sur les sociétés sont inexistants ?

Les sommes « investies », hors impôt, dans les paradis fiscaux dans le monde, sont évaluées à un montant qui se situe entre 21 000 et 32 000 milliards de dollars soit une somme équivalente à celle d’une dizaine d’années de PIB français. Au niveau européen, cela représenterait jusqu’à 1.000 milliards d’€ par an et au niveau français à plus de 60 milliards d’euros, une somme à comparer aux 81 milliards de déficit budgétaire pour l’année 2014 (ou aux 75 milliards d’impôts sur le revenu payés par les citoyens français en 2014).

Face à l’inaction de nos gouvernants vis-à-vis de l’évasion fiscale, Attac a choisi la mobilisation citoyenne pour contraindre les banques.
https://www.facebook.com/profile.php?id=100010295143153

Faites un don pour soutenir les réquisitions citoyennes des faucheurs de chaises