À la rentrée : on fait le siège des banques !

lundi 18 juillet 2016, par Attac France

Un appel à la réquisition citoyenne de chaises dans les agences des banques impliquées dans l’évasion fiscale a été lancé le 29 septembre 2015, deux mois avant le début de la COP 21. Après plus de 40 actions qui ont permis de réquisitionner 246 chaises, plusieurs convocations de faucheurs par la police avaient déjà eu lieu. Mais pour la première fois, un faucheur va se retrouver devant un tribunal. Jon Palais, d’Action Non-Violente COP 21 et Bizi !, est convoqué le 9 janvier 2017 au tribunal correctionnel de Dax pour « vol en réunion » suite à l’action de réquisition citoyenne de chaises du 19 octobre 2015.

Les Faucheurs de chaises ont décidé de saisir cette opportunité pour organiser un autre procès ce 9 janvier 2017 : celui de l’évasion fiscale !

Une nouvelle phase de campagne se prépare dans la perspective de ce procès, non seulement pour mobiliser largement le jour J, mais aussi pour susciter de nouvelles actions dès cet automne, pour renforcer nos messages sur l’évasion fiscale, la justice sociale et la transition écologique.

Car en effet, si les scandales liés à l’évasion fiscale se sont multipliés ces dernières années, les fraudeurs et ceux qui les aident continuent d’échapper à la justice. Chaque année, ce sont 100 milliards d’euros qui manquent au budget de l’État français à cause de la fraude et de l’évasion fiscale. Des sommes qui permettraient de créer des centaines de milliers d’emplois pour répondre aux urgences sociales et écologiques.

Alors que les faucheurs de chaises ou des lanceurs d’alerte comme Antoine Deltour, Raphaël Halet et Édouard Perrin, se retrouvent devant des tribunaux, l’impunité judiciaire dont jouissent les délinquants fiscaux et leurs complices est une injustice que nous ne pouvons pas accepter. C’est pour cette raison que les faucheurs de chaises vont reprendre leurs actions en faisant le siège des « agences de banque privée »des banques. Ces agences dédiées à la « gestion de patrimoine d’une clientèle d’entrepreneurs et de particuliers fortunés » sont un des points de départ de l’évasion fiscale organisée par les banques.

À la rentrée nous ferons le siège des banques !

« Faire le siège des banques », c’est prendre à contre-pied la logique de nos adversaires qui portent plainte contre les réquisitions de chaises : elles veulent récupérer des chaises ? Allons occuper leurs agences… avec des chaises ! Cette action consiste donc à s’installer sur des chaises à l’intérieur ou devant les agences de banque privée pour dénoncer l’impunité fiscale, organiser des activités de sensibilisation sur l’évasion fiscale et se réapproprier l’espace occupé par les banques. Ces occupations doivent aussi être l’occasion d’organiser des conférences, des débats, des discussions, des lectures collectives, etc., avec l’objectif d’échanger avec les clients, les passants et le personnel sur le rôle joué par les banques dans l’industrie de l’évasion fiscale. D’autre part, en créant l’image d’assemblées citoyennes dans les agences des banques, ce mode d’action crée un avant-goût de ce que nous ferons pour le procès de l’évasion fiscale : une assemblée populaire massive !

Nous appelons à mener ces actions au grand jour, à visage découvert, dans l’esprit de l’action non-violente et de la désobéissance civile, en respectant les personnes tout en affichant notre détermination à faire changer cette situation d’injustice.

Ces actions auront comme point d’orgue un rassemblement massif à Dax le lundi 9 janvier 2017 appelé par Action Non-Violente COP 21, les Amis de la Terre, Attac, et Bizi ! pour faire le procès de l’évasion fiscale avec un mot d’ordre : « Ce ne sont pas les faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée ! »

P.-S.

Photo : Charlotte Rivière